1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. La véritable histoire du GIGN
1 min de lecture

La véritable histoire du GIGN

REPLAY - Christian Prouteau, fondateur du GIGN, nous raconte comment tout a commencé.

Des membres du GIGN en intervention (illustration)
Des membres du GIGN en intervention (illustration)
Crédit : THOMAS SAMSON / AFP
L'histoire du GIGN
45:59
Jacques Pradel
Jacques Pradel
Animateur

L'édito de Jacques Pradel

Le 5 septembre 1972, la prise d’otages des Jeux olympiques de Munich révèle la montée en puissance d’une nouvelle forme de terrorisme à laquelle les forces de l’ordre ne sont guère préparées. 

Quelques mois plus tard, le 3 novembre 1973, 25 gendarmes sélectionnés sur dossier se présentent à Maisons- Alfort pour y passer des épreuves d’un genre nouveau afin d’intégrer le GIGN n°1, une unité d’élite de la gendarmerie que le jeune lieutenant Christian Prouteau a été chargé de mettre en place. 

Aucun d’entre eux ne sait vraiment ce qui l’attend, mais les dix-huit candidats retenus vont découvrir que leur patron exige d’eux l’impossible afin de pouvoir répondre aux situations les plus extrêmes. Ensemble, ils vont devoir tout inventer pour parvenir à un niveau opérationnel jamais atteint. On vous raconte les dix premières années du GIGN.

GIGN-Nous-etions-les-premiers
GIGN-Nous-etions-les-premiers
Crédit :

Nos invités

À lire aussi

Christian Prouteau, le fondateur du GIGN, Jean-Luc Riva, ancien militaire d’une unité des opérations spéciales spécialisée dans le recueil de renseignement. Ensemble ils signent "GIGN nous étions les premiers" chez Nimrod éditions. 

Vous pouvez à tout moment soumettre une affaire à Jacques Pradel. Laissez votre message avec les principales informations nécessaires à l'équipe de l'émission pour programmer, peut-être prochainement, ce fait-divers dans L'Heure du Crime. 

L'équipe de l'émission vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/