2 min de lecture Société

La solitude s'aggrave, surtout chez les personnes âgées

D'année en année, le sentiment de solitude touche une population toujours plus nombreuse en France, et en particulier les plus âgés.

Photo prise le le 21 août 2003 à Paris au cours d'une visite au domicile d'une personne âgée par des bénévoles de l'association Les petits frères des Pauvres (archives)
Photo prise le le 21 août 2003 à Paris au cours d'une visite au domicile d'une personne âgée par des bénévoles de l'association Les petits frères des Pauvres (archives) Crédit : AFP / JEAN-LOUP GAUTREAU
Nicolas Marischaël avec sa famille dans son atelier-boutique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

Dans l'Hexagone, cinq millions de personnes sont touchées par la solitude : un Français sur huit est seul. Le phénomène, en hausse depuis quatre ans, s'est surtout aggravé chez les plus âgés.

Une enquête de la Fondation de France publiée ce lundi 7 juillet révèle que les Français sont un million qu'en 2010 à ne pas avoir de relations sociales au sein des cinq réseaux de sociabilité  : familial, professionnel, amical, affinitaire ou de voisinage. 

Une personne âgée sur quatre est seule

De toutes les générations, les plus de 75 ans ont subi de plein fouet cette montée de la solitude depuis quatre ans. Une personne âgée sur quatre est désormais seule (27% en 2014 contre 16% en 2010). 

Selon l'enquête, tous leurs réseaux de sociabilité se sont affaiblis et le phénomène s'est amplifié dans les grandes villes. Ainsi, 33% des personnes âgées résidant dans une ville de plus de 100.000 habitants sont en situation d'isolement, contre 21% de celles résidant au sein d'une commune rurale.

À lire aussi
Emmanuel Macron lors d'une conférence de presse à l'Elysée, le 1er décembre 2020. jeunes
Emmanuel Macron va "parler" aux jeunes, un exercice périlleux

Sans surprise, la perte d'autonomie et la maladie "jouent de manière très négative sur le maintien ou le développement de la vie sociale". 

Le chômage et la pauvreté, principaux facteurs de solitude

En parallèle, la solitude s'est également aggravée chez les plus jeunes, puisque le phénomène touche désormais les 18-29 ans, "jusque là préservés", et chez les moins de 40 ans, la solitude a doublé en quatre ans (7% en 2014 contre 3% en 2010).

La pauvreté et l'accès à l'emploi semblent déterminants pour l'intégration sociale, souligne l'étude. L'incidence du chômage est particulièrement forte entre 50 et 59 ans puisque, selon l'étude, 29% des demandeurs d'emploi de plus de 50 ans sont seuls, contre 12% en moyenne sur l'ensemble de la population.

Élargir les réseaux de sociabilité

En 2014, près d'un Français sur trois ne dispose que d'un seul réseau (familial, professionnel ou amical). Or "un seul réseau ne semble plus suffire à assurer la pérennité et la densité des liens sociaux". 

L'étude témoigne aussi de "l'affaiblissement des grands réseaux de proximité". En effet, quatre Français sur dix n'ont pas de contact avec leur famille au-delà de quelques rencontres annuelles (39% en 2014 contre 33% en 2010). 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Société Solitude Santé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants