3 min de lecture

La réserve citoyenne est-elle la solution pour améliorer le vivre ensemble ?

REPLAY - Découvrez les sujets qui seront abordés dans l'émission "Les auditeurs ont la parole".

Najat Vallaud-Belkacem et un enseignant face à une classe de primaire, le 3 septembre 2014 à Gennevilliers
Najat Vallaud-Belkacem et un enseignant face à une classe de primaire, le 3 septembre 2014 à Gennevilliers Crédit : AFP / BERTRAND GUAY

La réserve citoyenne est-elle la solution pour améliorer le vivre ensemble ?

La ministre de l'Education nationale Najat Vallaud-Belkacem se rend aujourd'hui à Ajaccio, pour le premier déplacement en Corse d'un ministre de l'Education depuis 11 ans selon le ministère. Elle y évoquera notamment la "réserve citoyenne", calquée sur celle de l'armée.

En huit jours depuis l'ouverture des préinscriptions le 9 février, 1.548 personnes se sont dites prêtes à rejoindre la "réserve citoyenne" que la ministre va créer dans les écoles afin d'inviter des intervenants à participer à la transmission des valeurs de la République. Il s'agira de bénévolat stricto sensu.

Après les incidents qui ont émaillé la minute de silence dans plusieurs établissements, à la suite des attentats de janvier, François Hollande avait annoncé la création de réserves citoyennes à l'école, avec la contribution de volontaires (avocats, journalistes, acteurs culturels...) qui pourront intervenir dans les classes. "L'école ne doit pas se replier" sur elle-même, "elle ne doit pas être isolée", avait affirmé le chef de l'Etat.

Les neuf champs d'expertise définis par le ministère sont : actualité et médias, arts et culture, citoyenneté et valeurs de la République, droit, environnement,  histoire et mémoire, international, monde professionnel, santé et prévention. Mais d'autres compétences se manifestent comme sur les droits des femmes ou de l'enfant.

Pour l'heure, il ne s'agit que de pré-inscriptions. Une fois le profil des volontaires vérifié et validé, les candidats devront envoyer quelques mots de motivation pour une inscription définitive, puis les académies dresseront des listes de réservistes qui seront à la disposition des établissement scolaires et professeurs demandeurs.

La réserve citoyenne est-elle la solution pour améliorer le vivre ensemble  ?


Invitées du débat de RTL Midi : Latifa Ibn Ziaten, la mère d'Imad le premier militaire tué par Mohamed Merah en mars 2012 et Lucile Rambert, avocate et directrice générale de l'association "Initiadroit".

La rédaction vous recommande

Profanation du cimetière juif :Faut-il des peines de prison pour les 5 mineurs ?

Cinq mineurs, "sans antécédents judiciaires" et se défendant de tout antisémitisme, ont été placés en garde à vue hier après la profanation d'un cimetière juif à Sarre-Union (Bas-Rhin), où doit se rendre en fin de matinée François Hollande.
  
Les suspects, âgés de 15 ans et demi à 17 ans et dont trois sont scolarisés à Sarre-Union, sont "très choqués de la tournure des événements, impressionnés par la mesure de garde à vue dont ils font l'objet", a dit le procureur. Leurs motivations restent floues, mais ils sont "sans antécédents judiciaires" et la justice ne leur connaissait pas "de convictions idéologiques  qui pourraient expliquer leur comportement".

Lors des premiers interrogatoires, ils se sont notamment défendus de toute intention antisémite et il semble qu'ils aient "considéré le cimetière comme abandonné". Leurs gardes à vue peuvent durer 24 heures et être reconduites une fois et les faits qui leur sont reprochés leur font encourir jusqu'à sept ans d'emprisonnement.

Au total, les enquêteurs ont comptabilisé 250 tombes dégradées dans le cimetière juif de Sarre-Union
, un petit bourg de 3.000 habitants. Les profanateurs ont soulevé les couvercles de certains caveaux et brisé des plaques en ardoise, où étaient inscrits les noms de défunts. Un monument dédié aux victimes de la déportation, à l'entrée du cimetière, a également été détérioré. 
   


Profanation d'un cimetière juif : Faut-il des peines de prison pour les 5 mineurs ? La rédaction de RTL vous invite à voter et donner votre avis à la question du jour !

Cimetière juif profané : faut-il des peines de prison pour les 5 mineurs ?
Nombre de votes : 9113 *Sondage à valeur non scientifique
La rédaction vous recommande

Le PSG sur une jambe pour sa revanche face à Chelsea

Le Paris SG rêve d'une revanche face à Chelsea et José Mourinho, qu'il reçoit ce soir (20h45) en 8e de finale aller de la Ligue des champions, mais une incroyable série de blessures complique sérieusement les choses au coeur d'une saison moyenne.
  
87e minute du quart de finale retour la saison dernière à Stamford Bridge: Demba Ba devance Maxwell et trompe Sirigu. Chelsea gagne 2-0 et se qualifie, José Mourinho court comme un perdu jusqu'au poteau de corner et commence à savourer son triomphe.
  
Ensuite, Paris a gagné la Coupe de la Ligue et remporté un deuxième championnat d'affilée. Mais ce revers a fait naître un doute: le projet parisien de régner sur l'Europe est-il viable, surtout à si court terme ?
  
Ce fameux "projet parisien" semble un peu stagnant, ralenti par le fair-play financier et perturbé par une saison compliquée. Le club de la capitale n'est, en effet, que 3e de Ligue 1 et sa saison n'a pas connu beaucoup de sommets, à l'exception d'une victoire 3-2 contre Barcelone, qui n'a pas empêché les Catalans de finir en tête de la poule.
  
Surtout, Laurent Blanc doit gérer une invraisemblable cascade de blessures, qui lui a déjà coûté deux points en L1 samedi contre Caen, un match fini à neuf  contre 11 (2-2).


La rédaction vous recommande

Nous attendons vos commentaires et vos avis.

Lire la suite
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants