1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. La RATP face à la multiplication des signalements de colis suspects depuis le 13 novembre
1 min de lecture

La RATP face à la multiplication des signalements de colis suspects depuis le 13 novembre

REPLAY - Les signalements de colis suspects sont passés de 4 à 15 par jour sur les lignes du réseau RATP depuis les attentats du 13 novembre.

Harcèlement sexuel : pour éviter les gestes déplacés, une femme sur deux adapte sa tenue dans les transports en commun
Harcèlement sexuel : pour éviter les gestes déplacés, une femme sur deux adapte sa tenue dans les transports en commun
Crédit : BERTRAND GUAY/AFP
La RATP doit gérer de plus en plus de signalements de colis suspects depuis les attentats
00:51
Éric Vagnier & Eléanor Douet

Le trafic reprend normalement sur la ligne A du RER ce vendredi 11 décembre après un jeudi très difficile sur la ligne la plus fréquentée d'Europe. 90% des conducteurs de la ligne ont suivi la grève. Un mouvement lancé par quatre syndicats pour dénoncer la négligence de la RATP face à la découverte d'objets suspects dans les rames et sur les quais. Avant les attentats du 13 novembre, la RATP enregistrait en moyenne quatre alertes au colis suspect par jour. Aujourd'hui, c'est une quinzaine, concentrée sur les lignes les plus chargées, dont le RER A, la ligne la plus fréquentée d'Europe

Le plus souvent, il ne s'agit pas d'actes volontaires pour créer un climat de tension, mais tout simplement de négligence. Ce sont des voyageurs qui oublient des bagages ou des affaires personnelles. Seulement les agents, mais aussi les usagers, sont devenus très vigilants et ces colis sont tout de suite signalés et traités comme des objets suspects. Concrètement, avant les attentats, il y avait quasiment autant de bagages abandonnés, mais on y prêtait moins attention et on s'en inquiétait moins.

Chaque retard est facturé à la RATP

En moyenne, une alerte génère 1/2 heure d'interruption de trafic. Et si l'intervention des démineurs n'est pas facturée à la RATP, la régie doit quand même rendre des comptes au STIF, c'est-à-dire son financeur : le Conseil Régional. Chaque retard est sanctionné par une pénalité financière, y compris pour un colis suspect. La facture des malus que paye la RATP va donc augmenter, mais comme le montant est plafonné, il n' y aura pas forcément de conséquences, notamment pour RER, A qui compte tenu de ces dysfonctionnements quotidiens est déjà au maximum des amendes applicables. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/