1 min de lecture Jihad

À la prison de Fresnes, nouvelle lutte contre la contagion des idées jihadistes

Les prisons françaises doivent faire face à de nombreux détenus prêchant le jihad. Cela met en perspective les limites de ces établissements.

Christelle Rebiere RTL Midi Christelle Rebière iTunes RSS
>
À la prison de Fresnes, nouvelle lutte contre la contagion des idées jihadistes Crédit Image : FRED DUFOUR / AFP | Crédit Média : RTL | Durée : | Date : La page de l'émission
Cindy Hubert et Claire Gaveau

Les prisons se heurtent à un nouveau phénomène : la gestion des détenus qui prêchent le jihad. À Fresnes, une centaine de détenus sont particulièrement suivis alors que seulement vingt places en isolement sont disponibles. Un nouveau casse-tête pour les gardiens qui voient leur quotidien modifié.

Chaque jour, ils doivent raconter et écrire dans des cahiers ce qu'ils voient : "On retranscrit leurs déplacements, qui ils rencontrent mais on n'a pas forcément les moyens de le faire", explique Yoan Carar, délégué FO à la prison de Fresnes. Mais le travail s'arrête là pour les gardiens alors que le problème de contagion est réel avec les appels à la prière sauvage ou la lecture publique du Coran dans la Cour de promenade. Mais les plus "dangereux" ne sont pas forcément ceux qui se font le plus remarquer. 

Des règles tacites existent pour la répartition des détenus et limitent fortement les possibilités : "On a beaucoup de mal à contenir cet effet. On essaye de rassembler les personnes qui s'entendent le mieux et cela passe par le fait que l'on va peut-être rassembler les possibles islamistes... On n'a pas le choix". 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Jihad Fresnes Prisons
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants