1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Le rapport Thévenoud promet de réguler les VTC et moderniser les taxis
48 min de lecture

Le rapport Thévenoud promet de réguler les VTC et moderniser les taxis

François Hollande essuie des sifflets à son arrivée à Carmaux - Le rapport Thévenoud promet de réguler les VTC et moderniser les taxis - Rana Plaza un an après: des évolutions a minima chez les consommateurs et les distributeurs - Un homme tué par balles dans une cité marseillaise - Voici les sujets qui seront notamment abordés dans l'émission "Les auditeurs ont la parole".

Un taxi à Paris (image d'illustration)
Un taxi à Paris (image d'illustration)
Crédit : AFP/Archives - Loïc Venance

François Hollande essuie des sifflets à son arrivée à Carmaux

François Hollande a essuyé des sifflets à son arrivée hier après-midi à Carmaux, où il doit rendre hommage  à Jean Jaurès, dont on célèbre cette année le centenaire de la mort.

Le chef de l'Etat était descendu de voiture pour saluer des habitants massés derrière des barrières à proximité de la place Jean Jaurès, qui abrite la statue du célèbre socialiste, quand il a essuyé des huées.

De nombreux riverains avaient auparavant fait part aux journalistes de leur mécontentement devant l'important dispositif policier mis en place, qui les maintenait éloignés de la place.

"On est déçus M. Le président", a lancé une habitante au chef de l'Etat. "En 2012 on était là et aujourd'hui on ne peut même pas aller au dépôt de la gerbe", lui a-t-elle dit.

À lire aussi

Après avoir échangé quelques mots avec eux et serré quelques mains, le président - qui a aussi reçu quelques encouragements - est remonté dans sa voiture pour rejoindre la place.

Quelques minutes plus tard, il expliquait aux journalistes que le quartier avait été bouclé "pour des raisons protocolaires".

Êtes-vous choqués qu'un président de la République soit hué lors de ses déplacements ? La rédaction de RTL vous invite à voter et donner votre avis à la question du jour.

La rédaction vous recommande

Le rapport Thévenoud promet de réguler les VTC et moderniser les taxis

Moderniser le métier de taxi et mieux réguler l'activité des voitures de tourisme avec chauffeurs (VTC): voilà ce que  propose le député PS Thomas Thévenoud, qui doit remettre son rapport jeudi après-midi à Manuel Valls.

Ce rapport doit permettre de trouver des solutions au conflit qui oppose les taxis et les VTC, dans lesquels les premiers voient des concurrents déloyaux.

L'élu socialiste propose de développer "la maraude électronique" pour les taxis, c'est-à-dire la prise en charge de clients dans la rue sans réservation,  selon une synthèse du rapport. Les clients auraient la possibilité de géolocaliser en temps réel les taxis disponibles à proximité, via des applications sur leurs téléphones portables, a expliqué Thomas Thévenoud.

Il prône dans le même temps l'interdiction de cette maraude électronique pour les VTC. "Ce que je souhaite interdire, ce sont les applications qui permettent de voir les VTC qui se trouvent à proximité", comme celle proposée par la société américaine Uber, a-t-il précisé.

Exit en revanche l'idée d'un délai ou d'une course minimum pour les VTC, ardemment réclamée par les taxis. Thomas Thévenoud explique qu'une telle mesure entraînerait une "rupture d'égalité" et irait à l'encontre du principe de la "liberté des prix".

Autres changements préconisés: la suppression de la course d'approche, la création d'un forfait aéroports et une généralisation du paiement par carte bancaire dans les taxis.
  
Invités de RTL Midi à 13h10 : Yanis Kiansky, président et fondateur du VTC Allocab et Alain Griset, Président de l'Union Nationale des Taxis.

La rédaction vous recommande

Rana Plaza un an après : des évolutions a minima chez les consommateurs et les distributeurs

Des déclarations d'intentions, quelques initiatives, mais des évolutions a minima dans les faits : un an après la tragédie du Rana Plaza, distributeurs et consommateurs ont certes témoigné d'une prise de conscience, mais ont pour l'instant assez peu changé leurs comportements.

"Rien n'a vraiment changé": pour Yves Marin, expert consommation au cabinet Kurt Salmon, et pour Nayla Ajaltouni, coordinatrice du Collectif Éthique sur l'étiquette, le constat est sans appel.

"On ne peut pas dire que rien n'a été fait, mais les distributeurs se sont contentés de faire le minimum d'efforts", estime Mme Ajaltouni.

A leur crédit, la signature quasi-unanime des grandes enseignes du Fire and building safety agreement, pour améliorer la sécurité des usines au Bangladesh.

Certains distributeurs à l'image d'Inditex (Zara) ou Camaïeu ont également contribué au fonds d'indemnisation des victimes de la catastrophe.

Les enseignes américaines Gap ou Walmart, ou encore le français Auchan ont lancé, en parallèle de ces initiatives collectives, leurs propres audits internes pour s'assurer que leurs sous-traitants au Bangladesh respectent désormais toutes les conditions de sécurité.

La rédaction vous recommande

Un homme tué par balles dans une cité marseillaise

Un homme a été tué par balles dans une cité des quartiers Nord de Marseille, a-t-on appris de source judiciaire.

Selon les premiers éléments, la victime circulait peu avant 10H00 en voiture dans une rue de la cité de La Busserine lorsque une ou plusieurs personnes également à bord d'une voiture l'ont pris pour cible, selon la même source.

Il s'agit du huitième homicide par balles dans le département depuis le début de l'année.

Le 14 avril, un malfaiteur sorti de prison avait été tué en pleine journée sur l'autoroute A7 qui dessert Marseille.

Cet homicide intervient à la veille d'une visite que le nouveau ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, doit effectuer à Marseille.

La rédaction vous recommande



Nous attendons vos commentaires et vos avis sur ce blog ! A vous de jouer !

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/