1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. La nouvelle escroquerie "attentat" qui tourne actuellement par SMS
1 min de lecture

La nouvelle escroquerie "attentat" qui tourne actuellement par SMS

Des SMS frauduleux tournent actuellement prévenant de différents attaques terroristes sur le sol français. Une escroquerie dénoncée par le ministère de l'Intérieur.

Une personne consulte son smartphone dans le métro à Paris
Une personne consulte son smartphone dans le métro à Paris
Crédit : SIPA
Claire Gaveau
Claire Gaveau

Alors que la menace terroriste est forte, certains tentent de profiter de cette situation. Le ministère de l'Intérieur a mis en garde de la circulation de certains SMS actuellement. Des messages bien évidemment frauduleux qui contiennent plusieurs fautes d'orthographe  : "Une vague d'attentat touche actuellement le territoire français. Pour confirmer que vous etes en sécurité, envoyez par SMS ATTENTAT au 81032 ou appelez le 3600". 

Pour dissiper tous les doutes, le ministère de l'Intérieur n'a pas tardé à poster un message de prévention sur Facebook et Twitter : "Ce type de SMS ne peut émaner d'une autorité publique. Ne donnez pas suite, ne partagez pas". La place Beauvau parle même d'une "escroquerie" alors que les deux numéros affichés, bien qu'annoncés "gratuit", devaient très certainement renvoyer vers des numéros surtaxés. 

Une escroquerie qui s'inspire en partie de l'application lancée par le gouvernement deux jours avant le début de l'Euro 2016 : "Alerte attentat". Une nouvelle application, disponible en anglais et en français, prévenant les populations d'une "crise majeure" de terrorisme. 

Que faire face à ces escroqueries ?

Un phénomène qui est loin d'être nouveau alors que différentes rumeurs et intox avait déjà circulé sur les réseaux sociaux et par SMS après les attentats du 13 novembre à Paris. La prudence est donc de mise dans ce genre de situation. Certains réflexes de base permettent ainsi de ne pas tomber dans le piège. Il est important de partager uniquement des informations vérifiées, et ne pas croire "l'ami de la sœur de mon beau-frère", mais également de suivre les recommandations des autorités qui communiquent régulièrement sur les réseaux sociaux.

À lire aussi

Enfin, il est également important de signaler aux autorités ce genre de SMS. Comme l'explique Metronews, il est conseillé de transférer les messages et appels indésirables sur la plateforme de signalement mise en place au 33700

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/