1 min de lecture Justice

La fermeture du site raciste "Démocratie participative", ordonnée par la justice

Sont mises en cause deux publications qui avaient suivi la mort de huit humanitaires français au Niger en août dernier.

Le symbole de justice (illustration)
Le symbole de justice (illustration) Crédit : INA FASSBENDER / AFP
Jérémy Billault et AFP

La justice a ordonné jeudi la fermeture du site raciste et antisémite "Démocratie participative" pour deux publications après l'attentat qui avait tué huit personnes, dont six humanitaires français, le 9 août au Niger.

Dans son ordonnance en référé, consultée par l'AFP, le tribunal judiciaire de Paris fait valoir "la menace à l'ordre public que représentent ces publications, qui, avec des termes violents, exhortent à la haine en valorisant, par les mots et l'image, un passage à l'acte terroriste". La justice avait été saisie par la famille d'une des victimes, qui faisait valoir les dommages causés par ces deux publications, qui datent du 11 et 27 août.

Le tribunal ordonne aux fournisseurs d'accès à Internet Orange, Free, SFR et Bouygues de mettre en œuvre des mesures de blocage du site Internet Démocratie participative, "sans délai et en tout état de cause, dans un délai maximum de quinze jours à compter de la signification de la présente ordonnance".

En plein cœur de l'été, la France avait été choquée par l'assassinat de six jeunes, quatre femmes et deux hommes, humanitaires de l'ONG Acted, tués avec leur chauffeur et leur guide nigériens par des hommes armés à moto alors qu'ils visitaient la réserve de girafes de Kouré, à 60 km au sud-est de la capitale Niamey, où ils étaient basés. L'attentat a depuis été revendiqué par le groupe État islamique.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Justice Racisme Niger
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants