1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. La COP26 joue les prolongations ce samedi
1 min de lecture

La COP26 joue les prolongations ce samedi

Les âpres tractations à la COP26, capitale pour la lutte contre le réchauffement climatique vont se poursuivre au moins jusqu'à samedi pour tenter de trouver des compromis sur l'aide aux pays pauvres et les énergies fossiles.

La COP26 (illustration).
La COP26 (illustration).
Crédit : ALAIN JOCARD / AFP
Romain Giraud & AFP

La conférence sur le climat de Glasgow, qui devait se terminer vendredi, se poursuivra ce samedi 13 novembre après une nouvelle nuit de consultations, a annoncé son président Alok Sharma dans un message aux délégations publié par l'ONU. Une troisième version du texte de la déclaration finale, dont de nombreux points restent contestés, doit être publiée ce matin avant une nouvelle session plénière "pas avant 10h" pour entendre les positions des divers groupes, précise le président qui "compte" terminer cette COP dans la journée de samedi.

Un échec à cette COP mettrait encore un peu plus en danger l'objectif de l'accord de Paris de limiter le réchauffement de la planète à "bien en deçà" de 2°C par rapport à l'ère pré-industrielle, si possible 1,5°C. Le monde se dirige toujours vers un réchauffement "catastrophique" de +2,7°C, selon l'ONU, malgré les nouveaux engagements à l'échéance 2030 annoncés juste avant et depuis le début de la COP.

Un des points les plus disputés : l'enveloppe financière pour aider les pays les plus pauvres, les moins responsables du changement climatique mais en première ligne face à ses impacts, à réduire leurs émissions et à se préparer à affronter tempêtes, canicules et sécheresses qui se multiplient. 

Autre question brûlante au coeur des négociations, les énergies fossiles, principales responsables du réchauffement de la planète. Alors que l'accord de Paris ne mentionnait pas les énergies fossiles, le dernier projet de déclaration prévoit l'inclusion, adoucie par rapport à la première version, de la sortie de leur financement. 

À écouter aussi

Pour tenter de limiter le réchauffement, le texte provisoire de la présidence britannique appelle les États membres à relever leurs engagements de réduction d'émissions plus régulièrement que prévu dans l'accord de Paris, et ce dès 2022. Même si la possibilité d'aménagements pour "circonstances nationales particulières" a été ajoutée.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire