1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. La congélation d'ovocytes est très encadrée en France
1 min de lecture

La congélation d'ovocytes est très encadrée en France

Apple et Facebook proposent de soutenir financièrement leurs employées qui souhaiteraient congeler leurs ovules pour privilégier leur carrière. En France ce serait inimaginable.

Des ovules (illustration)
Des ovules (illustration)
Crédit : MARCEL MOCHET / AFP
Marion Dubreuil
Marion Dubreuil

L'éventualité qu Facebook et Apple financent à l'avenir la congélation des ovocytes de leurs salariées fait débat en France, où les femmes n'ont pas accès à cette autoconservation pour des raisons sociales. 

En France, comme ailleurs, l'âge moyen des mères à l'accouchement continue d'augmenter. En 2013, il est de 30,3 ans contre 26 ans dans les années 70. Ce qui pousse les femmes à vouloir congeler leurs ovules.

L'infertilité ou le don comme conditions sine qua non

En France, la congélation des ovocytes est autorisée avant un traitement stérilisant, dans le cadre d'un don (bénévole), pour les femmes ayant déjà eu des enfants, ou avant une FIV. La congélation pour "convenance personnelle" est en revanche interdite. 

Certains gynécologues en faveur d'un assouplissement

Dans un avis publié en décembre 2012, le collège national des gynécologues et obstétriciens français avait défendu l'ouverture des conditions de la congélation des ovocytes. "L'autoconservation ovocytaire est la seule méthode de traitement de l’infertilité réellement efficace à 40 ans et plus". 

À lire aussi

Ce qui ne veut pas dire que le collège ne se prononce pas pour une limite d'âge au-delà de laquelle une femme ne pourrait plus être inséminée avec les ovocytes qu'elle aurait fait congeler afin de ne pas encourager les grossesses tardives.

Les pays où l'autoconservation d'ovocytes est légale

Pour reculer l'âge limite de la maternité, certains pays comme la Belgique ont ouvert la congélation des ovocytes aux femmes pour des raisons sociales jusqu'à 47 ans. La limite est repoussée à 50 ans en Espagne. 
L'Italie, la Grande-Bretagne, les États-Unis, le Canada et le Japon autorisent eux-aussi la congélation des ovocytes. 

Quant au prix, le magazine Marie Claire prend l'exemple anglais, où l'acte de congélation coûte entre 3.300£ et 5.500£ (4.100€ et 6.800€) auxquels s'ajoutent 150£/ an (188€) pour stocker ses ovules à la clinique, auquel il faudra ajouter 2.000£ (2.500€) par tentative de FIV. 

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

Bienvenue sur RTL

Ne manquez rien de l'actualité en activant les notifications sur votre navigateur

Cliquez sur “Autoriser” pour poursuivre votre navigation en recevant des notifications. Vous recevrez ponctuellement sous forme de notifciation des actualités RTL. Pour vous désabonner, modifier vos préférences, rendez-vous à tout moment dans le centre de notification de votre équipement.