3 min de lecture

L'UMP se divise sur son attitude face au FN et au PS dans le Doubs

REPLAY - Découvrez les sujets qui seront abordés dans l'émission "Les auditeurs ont la parole".

Pascal Praud Les auditeurs ont la parole Pascal Praud iTunes RSS
>
LES AUDITEURS ONT LA PAROLE 02/02/2015 Crédit Image : AFP | Crédit Média : Vincent Parizot,Christelle Rebière | Durée : | Date : La page de l'émission

L'UMP se divise sur son attitude face au FN et au PS dans le Doubs

L'UMP se divise au lendemain de son élimination face au FN et au PS au premier tour de la législative partielle du Doubs, sa numéro deux Nathalie Kosciusko-Morizet prônant de faire barrage au FN, à rebours de la plupart des dirigeants du parti.
  
L'UMP arrêtera sa position demain à l'issue de son bureau politique. Son candidat a été éliminé au premier tour hier dans le Doubs face au FN et au PS, une première depuis 2012, lors d'une élection législative partielle.

"Je ne peux pas vous dire quelle sera la position de l'UMP", a expliqué ce matin NKM. "En revanche, je défendrai celle que j'ai toujours défendue, à savoir que si j'étais personnellement confrontée à ce choix, et avec regret, sans gaîté de coeur, je choisirais de voter pour le candidat qui est opposé au candidat du Front National", "en l'espèce" celui du PS, a déclaré Nathalie Kosciusko-Morizet.

Peu de voix se sont exprimées dans le sens de Nathalie Kosciusko-Morizet hormis l'ancien ministre et proche de Jean-Pierre Raffarin, Dominique Bussereau.

Ancien conseiller spécial de Nicolas Sarkozy, le député Henri Guaino a exprimé sa "conviction personnelle depuis longtemps" que le front républicain était "une folie", un "double mépris" vis-à-vis des électeurs UMP qui "n'appartiennent à personne" et de ceux qui "ont voté FN" à qui "on ne peut  pas dire nous ferons tout pour que votre vote n'ait aucune conséquence".
  
L'UDI et son président Jean-Christophe Lagarde ont appelé dès hier à faire barrage à l'extrême droite. A gauche, le président (PS) de l'Assemblée nationale Claude Bartolone n'a "pas de leçon à faire" aux dirigeants de l'UMP. Mais "chacun doit prendre ses responsabilités" face à un "parti xénophobe", a-t-il dit ce matin sur RTL.
 

Législative dans le Doubs : Le cas de conscience de la Droite ?
Invités du débat de RTL Midi : Geoffroy Didier, cofondateur de la Droite forte et Secrétaire national de l'UMP, et Jean-Christophe Lagarde, président de l'UDI

La rédaction vous recommande

Délais d'attente trop longs : 2 Français 3 renoncent à se soigner

Deux Français sur trois renoncent aujourd'hui à des soins à cause des délais d'attente pour obtenir un rendez-vous chez le médecin spécialiste, contre 59 % en 2012, indique la nouvelle édition de l'Observatoire Jalma sur l'accès aux soins, réalisée avec l'Ifop et révélée par Le Figaro.

Le temps pour obtenir un rendez-vous est d'ailleurs la première cause de renoncement à se faire soigner, avant le coût de la consultation, évoqué par moins d'un sondé sur deux, et l'éloignement géographique (un sur trois).

En effet, le délai moyen de rendez-vous chez un spécialiste a augmenté de plus de 15 % (de 44 à 51 jours) depuis la première édition de l'étude en 2011. Les gynécologues enregistrent par exemple 57 jours d'attente en moyenne, les dermatologues 50. L'ophtalmologue bat tous les records, avec 111 jours d'attente sur son agenda.

Les chiffres varient fortement entre les régions. Exemple pour les cardiologues, de moins de 21 jours en Paca et Languedoc-Roussillon à plus de 72 jours en Picardie ou en Bourgogne, pour une moyenne nationale de 42 jours.



Avez-vous déjà renoncé à vous soigner à cause des délais d'attente ? La rédaction de RTL vous invite à voter et donner votre avis à la question du jour !

Avez-vous déjà renoncé à vous soigner à cause des délais d'attente ?
Nombre de votes : 6410 *Sondage à valeur non scientifique
La rédaction vous recommande

Les Experts 5 étoiles attendus en héros à Paris

Le portique de l'aéroport de Roissy aura des airs d'Arc de triomphe ce soir (19h10) pour accueillir nos handballeurs auréolés d'une 5e couronne historique au lendemain de leur victoire en finale du Mondial-2015 face au Qatar (25-22).

Les coéquipiers de Nikola Karabatic ont déjà eu les honneurs de l'ambassade de France à Doha hier soir et sont attendus demain à 14h30 à l'Elysée par le président Hollande.

Vingt ans après le sacre mondial des Barjots au pied des volcans d'Islande, le premier pour un sport collectif français, c'est aux portes du désert que les Experts sont allés décrocher la cinquième étoile (1995, 2001, 2009, 2011, 2015) pour la France.

Les Bleus ont en effet pris pied sur une planète inconnue en devenant la première nation quintuple championne du monde de handball masculin. La France devance désormais au palmarès des Mondiaux la Roumanie (1961, 1964, 1970, 1974)  et la Suède (1954, 1958, 1990, 1999). 

Pour la deuxième fois de son histoire, la France détient simultanément les trois titres majeurs (olympique, mondial et européen). Aucun autre pays n'a jamais pu le faire.
  
Ce nouveau sacre la qualifie d'office pour les jeux Olympiques 2016 à Rio, où elle visera un triplé, là encore jamais réussi par personne.


La rédaction vous recommande




Nous attendons vos commentaires et vos avis.

Lire la suite
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7776421252
L'UMP se divise sur son attitude face au FN et au PS dans le Doubs
L'UMP se divise sur son attitude face au FN et au PS dans le Doubs
REPLAY - Découvrez les sujets qui seront abordés dans l'émission "Les auditeurs ont la parole".
https://www.rtl.fr/actu/debats-societe/l-ump-se-divise-sur-son-attitude-face-au-fn-et-au-ps-dans-le-doubs-7776421252
2015-02-02 11:34:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/mFHrkaFxRLo3RkHsmVa9Qw/330v220-2/online/image/2015/0201/7776415592_un-homme-glisse-son-bulletin-de-vote-dans-l-urne-a-fesches-le-chatel-dans-la-4e-circonscription-du-doubs.jpg