1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. "L'ouragan Maria peut nous toucher durement", insiste le préfet de Guadeloupe
1 min de lecture

"L'ouragan Maria peut nous toucher durement", insiste le préfet de Guadeloupe

INVITÉ RTL - La Guadeloupe étant placée en alerte rouge, les populations sont invitées à se réfugier avant l'arrivée de l'ouragan.

Positionnement des ouragans Maria et José le 19 septembre 2017.
Positionnement des ouragans Maria et José le 19 septembre 2017.
Crédit : Capture d'écran NHC
"L'ouragan Maria peut nous toucher durement", insiste le préfet de Guadeloupe
04:01
Amélie James

Après Irma, c'est au tour de l'ouragan Maria de menacer les Caraïbes. Placé en catégorie 3 sur une échelle de 5, le phénomène météo s'approche dangereusement de la Martinique, placée en vigilance violette par Météo France.

La Guadeloupe se trouve également sur la trajectoire de l'ouragan. Placée en alerte rouge, l'île se prépare donc à son arrivée, prévue dans la nuit du lundi 18 au mardi 19 septembre. Éric Maire, préfet de Guadeloupe, indique que, sur place, tous les services sont mobilisés pour affronter cet "ouragan majeur". Aucun renfort n'a été envoyé sur l'île qui entend faire face avec ses "moyens habituels". Ainsi, 1.000 sapeurs-pompiers et 400 gendarmes sont pré-positionnés. "Les hôpitaux sont en alerte et les astreintes fonctionnent", précise le préfet. 

La Guadeloupe étant placée en alerte rouge, les populations sont invitées à se réfugier avant l'arrivée du phénomène météorologique. "La préoccupation prioritaire est la mise à l'abri des populations qui risquent des inondations et des submersions dans les zones basses", souligne Éric Maire. Pour venir en aide aux personnes sans solution d'hébergement, des centres "sont en train d'être ouverts" par les communes du territoire.

L'obligation de se confiner

Jusqu'alors épargnée par le précédent ouragan, la Guadeloupe ferait partie des îles les plus exposées par le passage de Maria. Le préfet rappelle aux populations l'importance de prendre cette menace au sérieux et par conséquent l'obligation de se confiner. "Il ne faut pas penser que dans la mesure où Irma a épargné la Guadeloupe, Maria en fera de même. La mise à l'abri doit se faire de façon très sérieuse car Maria peut nous toucher durement", insiste-t-il. Sur place, les établissements scolaires et aéroports départementaux ont été fermés, les liaisons maritimes et aériennes suspendues.

À lire aussi

S'il concerne principalement la Guadeloupe et la Martinique, l'ouragan, classé en catégorie 3, doit passer entre 100 et 150 km au sud des côtes des îles de Saint-Martin et Saint-Barthélemy, selon Météo France qui les a placées en vigilance orange. 

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/