1 min de lecture Algérie

L'assassin d'Hervé Gourdel serait Bachir Kherza selon "El Watan"

Le quotidien algérien affirme que les jihadistes qui ont exécuté l'otage français le mois dernier ont été identifiés par la police locale. Son assassin serait Bachir Kherza, un homme d'une cinquantaine d'années qui compte de nombreux assassinats à son actif.

Hervé Gourdel
Hervé Gourdel Crédit : Facebook
Benjamin Hue
Benjamin Hue
Journaliste RTL

Le voile est levé sur le bourreau d'Hervé Groudel. Selon le quotidien algérien El WatanKherza Bachir serait l'homme qui a exécuté l'otage français le 24 septembre dernier. Âgé d'une cinquantaine d'années, il est originaire de Bab El Oued et compte à son actif de nombreux assassinats et attaques terroristes. Il était le mufti du groupe des "Soldats du califat" qui a enlevé le Français.

Le périodique annonçait déjà vendredi que l'armée avait mis la main sur le campement des ravisseurs du guide de montagne français et avait identifié les cinq jihadistes qui avaient participé à sa décapitation. "Tous les membres du groupe ont été identifiés grâce à des moyens scientifiques irréfutables. L'égorgeur n'est autre que Kherza Bachir, un terroriste notoire qui fait office de mufti du groupe", explique le journal sur son site internet.

El Watan indique également le nom de plusieurs jihadistes présents sur la vidéo de l'exécution du Français. "Il est entouré de Athmane El Acimi et de Abou Souleimane", écrit le journal, précisant que "les services de sécurité ont identifié la majorité des 32 terroristes qui apparaissent sur la vidéo (...) L'émir du groupe, le nommé Gouri, n'est pas visible sur la vidéo en question mais sa voix a été identifié par les services de sécurité".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Algérie Terrorisme Jihad
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants