3 min de lecture Crime

L'affaire Jean-Luc Cayez, le concierge assassin

REPLAY - Dans la nuit du 13 au 14 septembre 2005, le concierge d’un immeuble de Soizy-sur-Seine s’introduit au domicile de l’une de ses locataires, Audrey Jouannet, une jeune fille de 24 ans. Après l'avoir séquestrée et violée, il la tue et remonte son corps dans son appartement. Afin de brouiller les pistes, Jean-Luc Cayez utilise le contenu d'un préservatif usagé, récupéré dans la poubelle d'une voisine. Jean-Luc Cayez sera condamné en 2008 par la cour d'assises de l'Essonne à la réclusion criminelle à perpétuité.

Jacques Pradel L'heure du crime Jacques Pradel
>
L'affaire Jean-Luc Cayez Crédit Image : Elodie Grégoire | Crédit Média : Jacques Pradel | Durée : | Date : La page de l'émission
Jacques Pradel
Jacques Pradel et Charlotte Meritan

Vous pouvez à tout moment soumettre une affaire à Jacques Pradel. Laissez votre message avec les principales informations nécessaires à l'équipe de l'émission pour programmer, peut-être prochainement, ce fait-divers dans L'Heure du Crime.

L'édito de Jacques Pradel

A la Une de l’Heure du crime, le scénario machiavélique d’un concierge violeur et assassin
Le 17 septembre 2005, la mère d’une jeune femme de 24 ans, inquiète de ne plus avoir de nouvelles depuis plusieurs jours, se fait ouvrir l’appartement de sa fille dans une résidence tranquille de Soisy-sur-Seine, une petite ville près d’Evry dans l’Essonne.
Quelques minutes plus tard, elle découvre le corps de la jeune femme, dissimulé sous son lit. Elle a été étranglée…
C’est le début d’une enquête hors norme de la section de recherche de la gendarmerie nationale de Paris. Les enquêteurs découvrent que la victime a été violée avant d’être étranglée. Le sperme retrouvé sur le corps est envoyé dans un laboratoire de police scientifique pour être analysé.
Très vite, les gendarmes suspectent le gardien de l’immeuble, Jean-Claude Cayez. Cet ancien légionnaire, âgé de 48 ans, est sorti de prison trois ans plus tôt, après avoir purgé une peine de 12 ans pour viol.
Pendant sa garde-à-vue, les enquêteurs apprennent que l’empreinte génétique du violeur n’est pas celle de leur suspect. Ils ne tarderont pas à découvrir que, pour brouiller les pistes, celui-ci s’est inspiré d’un épisode du feuilleton-télé, N.C.I.S !

Il y a 10 ans, un gardien d'immeuble assassinait une jeune fille de 24 ans

Dans la nuit du 13 au 14 septembre 2005, Jean-Luc Cayez s'introduit, cagoulé et muni d'un fusil à pompe, dans le domicile d'Audrey Jouannet, 24 ans. Elle est une résidente de l'immeuble où il est gardien, ils ont discuté plusieurs fois, elle lui plaît. L'homme séquestre alors la jeune femme toute la nuit, la viole et la torture, avant de l'étrangler avec une corde à sauter. 
Pour brouiller les pistes sur le coupable du meurtre, Jean-Luc Cayez utilise un préservatif usagé retrouvé dans une poubelle de l'immeuble. Il prétendra par la suite s'être inspiré d'une série TV américaine. Mais il n'est pas inconnu des services de police et est rapidement désigné comme le principal accusé. Le gardien est en effet un violeur récidiviste déjà condamné à deux reprises pour violences sexuelles, en 1984 et en 1991, à sept et 20 années d'emprisonnement. Il était sorti en 2002, profitant des réductions de peine et des décrets de grâce présidentielle. Il n'avait alors bénéficié d'aucun suivi médical, la loi ne l'y obligeant pas à l'époque (la rétention de sûreté n'existant que depuis 2008).
Jugé le vendredi 16 mai 2008 pour le meurtre d'Audrey devant la cour d'assises de l'Essonne, Jean-Luc Cayez a été condamné à la réclusion criminelle à perpétuité avec une période de sûreté de 22 ans.

À lire aussi
Jacques Pradel l'heure du crime
La disparition de Philippe de Dieuleveult

Nos invités

Ondine Millot, journaliste à Libération ; Maître Laurent-Franck Liénard, avocat de la famille Jouannet, Agnès Vives, journaliste au Parisien, Me Jacques Bourdais, avocat de Jean-Luc Cayez ; Capitaine Marc Mazert, à l’époque lieutenant de gendarmerie, directeur d’enquête à la Section de Recherche de Paris. Il est aujourd’hui à la Section de Recherche de Marseille. 

L'équipe de l'émission vous recommande
Lire la suite
Crime Meurtre Essonne
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7779808837
L'affaire Jean-Luc Cayez, le concierge assassin
L'affaire Jean-Luc Cayez, le concierge assassin
REPLAY - Dans la nuit du 13 au 14 septembre 2005, le concierge d’un immeuble de Soizy-sur-Seine s’introduit au domicile de l’une de ses locataires, Audrey Jouannet, une jeune fille de 24 ans. Après l'avoir séquestrée et violée, il la tue et remonte son corps dans son appartement. Afin de brouiller les pistes, Jean-Luc Cayez utilise le contenu d'un préservatif usagé, récupéré dans la poubelle d'une voisine. Jean-Luc Cayez sera condamné en 2008 par la cour d'assises de l'Essonne à la réclusion criminelle à perpétuité.
https://www.rtl.fr/actu/debats-societe/l-affaire-jean-luc-cayez-le-concierge-assassin-7779808837
2015-09-22 10:34:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/yvqmYAdEvtYfw3JN5BLKdg/330v220-2/online/image/2014/0422/7771347369_jacques-pradel.jpg