1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Kylie Jenner, cicatrice apparente et non photoshoppée en une de "GQ"
1 min de lecture

Kylie Jenner, cicatrice apparente et non photoshoppée en une de "GQ"

La femme d'affaires de 20 ans pose aux côtés de son compagnon, le rappeur Travis Scott, avec, sur sa jambe gauche, une cicatrice ayant survécu au logiciel Photoshop.

Kylie Jenner le 7 mai 2018 au MET Gala,  New York
Kylie Jenner le 7 mai 2018 au MET Gala, New York
Crédit : Lexie Moreland/WWD/Shut/SIPA
Arièle Bonte
Arièle Bonte

La star de cette couverture n'est pas celle que vous croyez. Kylie Jenner et Travis Scott sont les deux visages du nouveau numéro de GQ, aux États-Unis. Le couple, jeunes parents d'une petite Stormi née en février dernier, pose devant l'objectif tout en s'enlaçant amoureusement.

Kylie Jenner porte un justaucorps noir, laissant apparaître ses jambes. Impossible alors de ne pas remarquer, sur sa jambe gauche, cette longue cicatrice ayant survécu au logiciel Photoshop. La star de cette couverture, c'est finalement elle.  

Cette cicatrice n'est pas nouvelle mais c'est bien la première fois qu'on l'a voit en une d'un grand magazine. Face à la couverture, de nombreux et nombreuses internautes ont salué le choix du magazine de laisser cette cicatrice apparente ou défendu le choix de Kylie Jenner de la garder intacte. "J'ai trouvé cela sympa que [GQ] ne la photoshope pas", écrit par exemple cette personne sur Twitter.

Une publication partagée par GQ (@gq) le

"J'adore ma cicatrice"

La femme d'affaire de 20 ans n'a cependant pas cherché à cacher cette cicatrice et l'avait déjà partagée sur ses réseaux sociaux, comme le rappelle le magazine Marie Claire. En décembre 2015 par exemple, Kylie Jenner avait posté sur Instagram un cliché de sa jambe mutilée accompagnée de la légende : "J'adore ma cicatrice". En 2011, elle avait brièvement raconté dans une vidéo que cette cicatrice était le résultat d'une partie de cache-cache, avec sa sœur Kendall, ayant mal tourné. 

À lire aussi

"Je devais avoir cinq ans (...) et je me suis cachée derrière une barrière. Au bout d'un moment, comme ma sœur ne me trouvait pas, j'ai grimpé sur une perche pointue qui sortait de la barrière. J'ai glissé et le poteau est rentré dans ma jambe. J'ai essayé de l'enlevé mais cela m'a juste déchiré entièrement la jambe". Une quinzaine d'années plus tard, cette blessure de "guerre" connait enfin son heure de gloire médiatique. 

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/