1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. JO 2024 : va-t-on devoir payer un "impôt JO" ?
3 min de lecture

JO 2024 : va-t-on devoir payer un "impôt JO" ?

À deux ans du coup d'envoi de Paris 2024, l'enveloppe budgétaire gonfle progressivement et les contribuables pourraient bien devoir mettre la main à la poche aussi.

Une médaille d'or des Jeux Olympiques (image d'illustration)
Une médaille d'or des Jeux Olympiques (image d'illustration)
Crédit : Fabrice COFFRINI / AFP
Lison Bourgeois

"Impôt J-O". C'est l'ancien champion d'athlétisme Guy Drut qui a osé mettre le dossier brûlant du coût des Jeux Olympiques sur la table. À deux ans du coup d'envoi des JO de Paris 2024, la note s'allonge. L'inflation se fait notamment sentir sur les chantiers des sites de l'évènement. Dans cette situation, les Français pourraient mettre la main à la poche. 

Au micro de RTL le 8 juillet, l'ancien ministre des Sports Guy Drut s'est inquiété d'un éventuel impôt mis en place pour boucler le budget des Jeux Olympiques. "Je ne voudrais pas, qu'en 2024, ce soit les Jeux olympiques de Paris, mais en même temps un impôt JO. Ce n'est pas aux Français de payer les dépassements budgétaires qui auraient pu être évités", a-t-il déclaré au micro de RTL. 

"J'ai été champion, à Montréal en 1976. Quand je suis revenu dans la ville en 1995, lorsque j'étais ministre, ils n'avaient toujours pas fini de payer l'impôt des Jeux", s'est-il souvenu. 

"Il n'y aura pas d'impôt JO"

Emmanuel Macron

Lors du conseil d'administration du mardi 12 juillet, le comité d'organisation a fait le point sur le budget. Le président Tony Estanguet assure qu'il n'y aura pas d'impôt JO : "Bien sûr que non, ça n'a jamais été envisagé", explique-t-il au micro de France Info. "Il y a six ans, en phase de candidature, le budget du Comité d'organisation était à 3,8 milliards d'euros. Depuis, on a augmenté et aujourd'hui, on est à un petit peu moins de 4 milliards d'euros", indique-t-il.

À lire aussi

Puis le président de la République Emmanuel Macron a entériné l'hypothèse en excluant tout impôt JO imposé aux Français : "Il n'y aura pas d'impôt JO" lié aux Jeux de Paris 2024, a assuré le chef de l'État dans un entretien au journal L'Équipe ce mardi 26 juillet, en expliquant que les "Jeux doivent financer les Jeux".

Deux budgets distincts

En réalité, il existe deux budgets distincts pour financer les Jeux Olympiques. Il y a d'abord celui du Comité d'organisation des Jeux olympiques (Cojo) et ensuite celui de la Société de livraison des ouvrages olympiques (Solideo) détaille le site d'informations TF1 info. Le premier correspond à l'organisation à proprement parler et représente un budget de 3,9 milliards d'euros. Ce dernier est financé à 97% par des recettes privées. 

Le deuxième, quant à lui, concerne une soixantaine d'infrastructures dont le village olympique et le village des médias. Ce budget, nommé Société de livraison des ouvrages olympiques (Solideo), est estimé à 3,4 milliards d'euros. Pour l'instant, ce portefeuille est financé à hauteur de 32%, soit 1,1 milliard, par des recettes publiques. 

Le dépassement budgetaire comme tradition

En unifiant les deux budgets, soit un total de 7,3 milliards d'euros, les finances publiques représentent donc 16% de la somme totale. Mais plus l'enveloppe globale gonfle, plus la somme déboursée par les finances publiques grimpe aussi. 

Un mécanisme qui a poussé certaines villes à refuser la candidature aux Jeux Olympiques, comme Boston en 2015 rappelle Le Monde. Le maire, soutenu par la mobilisation d'une partie de ses citoyens, avait alors déclaré : "Je refuse de signer une garantie qui utilise l'argent des contribuables pour payer les Jeux Olympiques". 

À noter que le dépassement du budget des Jeux Olympiques est presque devenu une tradition au fil des années. Sur les soixante dernières années, le budget était à chaque fois quasi triplé (2,72 fois). Les derniers Jeux Olympiques dont on connaît le coût final sont les Jeux de Londres en 2012, pour lesquels le montant initialement annoncé était de 3,5 milliards d’euros. Ils ont finalement coûté 10,8 milliards.

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire