1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Jardinage : des arrosoirs intelligents pour faire des économies d'eau
1 min de lecture

Jardinage : des arrosoirs intelligents pour faire des économies d'eau

REPLAY - Vous allez peut-être jardiner pendant vos vacances ? Voici quelques innovations qui peuvent vous simplifier la vie.

Un couple soigne ses fleurs le 6 août 2004 dans son jardin familial au Calvaire-St.-Pierre à Caen
Un couple soigne ses fleurs le 6 août 2004 dans son jardin familial au Calvaire-St.-Pierre à Caen
Crédit : AFP / archives, Mychèle Daniau
Jardinage : des arrosoirs intelligents pour faire des économies d'eau
01:36
Virginie Garin

Jardiner, surtout en ce moment, ça augmente la facture d'eau. Pour cultiver un mètre carré de légumes, il faut 500 litres par an en moyenne. Pour arroser au plus juste, vous pouvez installer chez vous un petit boitier électronique, qui s'appelle Rachio. Il commande un système d'arrosage. On peut brancher jusqu'à huit tuyaux pour huit endroits différents.

Connecté à la météo, il arrose tout seul en fonction des prévisions. S'il va faire chaud, il se met en route ; s'il va pleuvoir, il ne fait rien. Vous pouvez le déclencher à distance quand vous êtes en vacances. Il coûte près de 200 euros, mais il fait faire de grosses économies.

Des SMS pour avertir de l'arrosage

Même chose avec les systèmes de goutte à goutte, ces petits tuyaux qui courent le long des plantes et qui fournissent juste l'eau dont elles ont besoin. Ces systèmes sont de plus en plus en plus simples à installer.

Vous trouvez aussi aujourd'hui des capteurs à mettre soit dans les pots de fleurs, soit dans une coin du jardin. Ils vous préviennent par SMS quand il faut arroser, car ils analysent la terre. Ils sont reliés à votre smartphone. En fonction de l'humidité, ils vous envoient de messages.

À lire aussi

Il y en a un qui s'appelle Easybloom, en forme de fleur. Vous le mettez quelques jours dans un coin du jardin ; en fonction de la lumière et du sol, il va en plus vous conseiller une plante. Là il faudrait plutôt un hibiscus en plein soleil, ou du basilic où il y a plus d'ombre.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/