1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Italienne enceinte des jumeaux d'une autre : la femme qui accouche est la mère légale des enfants
1 min de lecture

Italienne enceinte des jumeaux d'une autre : la femme qui accouche est la mère légale des enfants

DÉCRYPTAGE - En Italie, une femme qui a bénéficié d'une fécondation in-vitro porte depuis le mois de décembre les jumeaux d'une autre femme.

Une femme enceinte, le 19 mars 2011 (photo d'illustration).
Une femme enceinte, le 19 mars 2011 (photo d'illustration).
Crédit : AFP / LOIC VENANCE
L'hôtel Lutetia ferme ses portes pour 3 ans de travaux, les Coulisses de l'Actu, lundi 14 avril 2014
00:02:32
Dany Boon : "Un spectateur m'a offert une écharpe avec écrit : "Ça va biloute ?" en chinois !"
00:06:57
Anne Le Nir & Benjamin Hue

C'est une erreur rarissime. Mais ses conséquences sont bouleversantes. En Italie, une femme est enceinte des jumeaux d'une autre à la suite d'une erreur dans une fécondation in-vitro. Le problème a été constaté à la suite de la première échographie effectuée par la mère, alors qu'elle avait déjà atteint le troisième mois de grossesse. Elle ne pouvait alors plus avorter, le délais légal de dix semaines étant dépassé.

Le couple de psychologues quadragénaires victime de l'erreur médicale n'a pas encore porté plainte contre le centre médical romain où a été effectuée la fécondation assistée, a indiqué leur avocat. La femme, enceinte de quatre mois, a assuré qu'elle considérait les jumeaux qu'elle porte comme les siens. Selon les législations française et italienne, qui interdisent la gestation pour autrui, "la femme qui accouche est bien considérée légalement comme la mère des enfants", indique Me Butruille-Cardew, avocate spécialisée en droit de la famille. 

Quatre couples, deux noms de famille très proches

Selon les enquêtes en cours, deux hypothèses principales peuvent expliquer l'origine de cette affaire étonnante. La première privilégie la piste de l'échange d'embryons. Parmi les quatre couples s'étant soumis le même jour à une FIV dans le même service du centre médical de la capitale italienne, deux portent presque le même nom de famille. L'une est enceinte de deux jumeaux, l'autre a eu un avortement spontané. 

La deuxième hypothèse suivie par les enquêteurs est celle d'une erreur de dossiers dans le centre médical où la femme enceinte de jumeaux s'est soumise à un examen spécifique qui a donc révélé l'incompatibilité génétique entre parents et embryon. Cet examen ne peut pas être reproduit au stade actuel de la grossesse. Il faudra donc attendre la naissance des bébés pour y voir plus clair. Une certitude toutefois, cette femme ne pourra pas confier les enfants à ses parents biologiques, la maternité pour autrui n'étant pas encore reconnue en Italie, comme en France.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/