1 min de lecture Le journal

Intempérie : le Sud-Est de l'Hexagone est paralysé

REPLAY INTÉGRAL – Le quart Sud-Est de la France est complètement paralysé par les fortes pluies qui se sont abattues aujourd'hui sur la région. Actuellement, 16 départements sont maintenus en vigilance orange jusqu'à demain matin. - Le journal de 22h, du 4 novembre 2014.

monde-rouge-245x300 Le journal RTL La rédaction de RTL
>
Intempérie : le Sud-Est de l'Hexagone est paralysé Crédit Image : RTL | Durée : | Date : La page de l'émission
Sylvain Charley
Sylvain Charley et Agnès Bonfillon

Le grand quart Sud-Est du pays est paralysé ce soir par un nouvel épisode de fortes pluies. Depuis un quart d'heure, tous les vols ont été annulés à l'aéroport de Nice. Sur l'A8 en direction de l'Italie, une coulée de boue a entraîné la fermeture de l'autoroute.


Dans la vallée du Rhône, le trafic reste perturbé par la coupure de l'autoroute A47, reliant Lyon et Saint-Etienne, au niveau de Givors. Brigitte D'Aniello-Rosa, l'adjointe au maire de la commune explique que cette coupure est due à l'inondation de la chaussée, suite aux pluies torrentielles qui se sont abattues sur la région.


Par ailleurs, le gymnase de Givors a été aménagé pour accueillir les éventuels naufragés.

Le gymnase est ouvert pour accueillir les naufragés et les mettre en sécurité. Des livraisons de repas sont mises à leur disposition.

Brigitte D'Aniello-Rosa, adjointe au maire de la commune de Givors
Partager la citation

Notons que 16 départements du Sud-Est sont maintenus en alerte orange jusqu'à demain matin, en raison du vent et des risques de fortes précipitations.

À écouter également dans ce journal

À lire aussi
Trains de la SNCF, gare de l'est, Paris grève SNCF
Les infos de 7h - SNCF : le trafic toujours perturbé ce dimanche

- Aucune décision officielle n'a été prise ce soir concernant l'avenir du projet de barrage de Sivens. À la sortie de la réunion qui s'est tenue au ministère de l'Écologie, Ségolène Royal a assuré qu'une solution pérenne devrait être néanmoins trouvée d'ici la fin de l'année.
- Une infirmière a été condamnée à deux ans de prison avec sursis de mise à l'épreuve et injonction de soins par le tribunal correctionnel de Thionville (Moselle). Cette mère de famille âgée d'une trentaine d'années est accusée d'avoir volontairement injecté de l'insuline à son bébé de 12 mois en 2012.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Le journal
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants