2 min de lecture Rhône

Homme armé dans une mosquée : Bernard Cazeneuve apporte son soutien aux musulmans

Après l'irruption, maîtrisée, d'un homme armé et ivre dans une mosquée du Rhône, le ministre de l'Intérieur s'est dit "déterminé à ce qu'aucun acte anti-religieux ne demeure impuni".

Bernard Cazeneuve lors d'une conférence de presse au ministère de l'Intérieur, le 16 janvier 2015. (illustration)
Bernard Cazeneuve lors d'une conférence de presse au ministère de l'Intérieur, le 16 janvier 2015. (illustration) Crédit : KENZO TRIBOUILLARD / AFP
micro générique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

Au lendemain de l'irruption dans une mosquée du Rhône d'un homme armé et ivre, arrêté et qui n'a pas fait de victime, Bernard Cazeneuve a adressé ce dimanche 31 mai son soutien à la communauté musulmane. Dans son communiqué, le ministre de l'Intérieur salue "le sang-froid des fidèles et le professionnalisme des gendarmes, qui ont immédiatement interpellé l'agresseur".

Il n'oublie pas non plus de souligner le succès des mesures mises en place par son propre ministère arguant que "cette réactivité témoigne de l'importance de la mobilisation des forces de l'ordre engagées dans la protection des lieux de cultes, renforcée par l’État depuis janvier 2015", dans la foulée des attentats à Paris.

Le ministre en appelle également à la tolérance religieuse, expliquant que "dans notre République laïque, le respect doit prévaloir : chacun doit pouvoir exercer paisiblement son culte". Le ministre est par ailleurs "déterminé à ce qu'aucun acte anti-religieux ne demeure impuni". L'enquête judiciaire "permettra d'établir les circonstances précises des faits", ajoute-t-il.

Le discours des hommes politiques ne fait qu'alimenter cette islamophobie

Abdallah Zekri, président de l'Observatoire national contre l'islamophobie
Partager la citation

Selon le président du Conseil régional du culte musulman (CRCM), Abdelkader Laïd Bendidi, interrogé samedi, l'homme qui a fait irruption dans la mosquée était armé d'un pistolet, "apparemment chargé". Il a été déposé par "des complices" en voiture qui ont pris la fuite et a proféré des menaces de mort, a-t-il ajouté.

À lire aussi
Villeurbanne, ville limitrophe de Lyon faits divers
Villeurbanne : un important incendie dans un entrepôt

Le président de l'Observatoire national contre l'islamophobie et membre du bureau exécutif du Conseil français du culte musulman, Abdallah Zekri, a également condamné un acte qui, selon lui, "confirme notre analyse de l'augmentation des actes islamophobes depuis les attentats de janvier". "Le discours des hommes politiques ne fait qu'alimenter cette islamophobie", a-t-il ajouté, rappelant la polémique à Béziers (mairie apparentée FN) autour du décompte des élèves musulmans ou les déclarations du maire de Nice Christian Estrosi (UMP) sur les "cinquièmes colonnes" islamistes et la "Troisième Guerre mondiale" déclarée à "la civilisation judéo-chrétienne" par "l'islamo-fascisme". Selon Abdallah Zekri, les actes islamophobes sont en hausse de 500% sur le premier trimestre 2015, avec rien qu'en janvier 178 actes recensés, contre 14 un an plus tôt.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Rhône Mosquée Bernard Cazeneuve
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants