1 min de lecture Mediator

Henri Nallet : les victimes du Mediator indignées par la légion d'honneur de l'ancien ministre

REPLAY - Conseiller de l'entreprise Servier pendant plus de 10 ans, Henri Nallet a été élevé au rang de commandeur de la légion d'honneur. Une promotion qui choque les victimes du Mediator.

Pacaud 245x300 RTL Grand Soir Christophe Pacaud iTunes RSS
>
Les victimes du Mediator protestent contre la Légion d'Honneur d'Henri Nallet Crédit Image : AFP | Durée : | Date : La page de l'émission
Brice Dugénie et Julien Quelen

Élevé la semaine passée au rang de commandeur de la légion d'honneur, l'ancien garde des Sceaux Henri Nallet suscite la controverse chez les victimes du Mediator qui ne comprennent pas comment ce conseiller de longue date de l'entreprise Servier peut recevoir une telle distinction. Pour Isabelle, opérée à deux reprises du cœur après avoir pris de Mediator pendant trois ans, l'indignation est le maître-mot. "Je trouve ça désobligeant vis-à-vis des victimes du Mediator. On ne les prend déjà pas en compte, le procès est sans arrêt reporté et on donne encore la Légion d'Honneur à ce monsieur. Et pour nous que fait-on ? Rien. Vraiment, c'est encore nous mettre un coup de poignard", explique-t-elle ainsi au micro de RTL

Les victimes, scandalisées par la décoration d'Henri Nallet, ont donc décidé de contester la décision. Leur avocat, maître Joseph Oudin, va écrire au président de la République et au Conseil d'État. "Mes clients m'ont donc chargé de demander à ce qu'une enquête soit réalisée. Une enquête qui doit permettre de retirer cette promotion". 

François Hollande et le Conseil d'État décideront

L'ancien ministre de la Justice de François Mitterrand, qui a travaillé pour l'entreprise Servier de 1997 à 2013, se défend par la voix de son avocat en dénonçant un amalgame. "Les juges d'instruction ont considéré qu'il n'y avait pas matière à mettre Henri Nallet en examen. Je vois mal, dans ces conditions, ce qui peut justifier les demandes des victimes du Mediator. On confond coupable, mis en examen, on confond témoin assisté, on confond tout. Cela fait du bruit pour rien", réplique ainsi maître Baudelot interrogé par RTL

Le président de la République et le Conseil d'État décideront de l'issue de la demande des victimes du Mediatorqui ne décolèrent pas. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Mediator Légion d'honneur Procès
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants