2 min de lecture Logement

Hébergement d'urgence : pas de place au 115 avec un enfant de plus de 3 ans

Des familles sont expulsées de leur hébergement d'urgence car elles ont un enfant de plus de 3 ans. C'est le cas dans le département des Hauts-de-Seine.

Des logements sociaux (illustration)
Des logements sociaux (illustration) Crédit : GERARD JULIEN / AFP
Marie Sasin
Marie Sasin
Journaliste

200 familles auraient été expulsées de leur hébergement d'urgence dans les Hauts-de-Seine, depuis la fin de la trêve hivernale, le 31 mars. Toutes ces familles ont un enfant de plus de 3 ans, soit l'âge maximal fixé par la préfecture cette année.

Cependant, il n'existe pas de trace écrite de cette règle, comme l'explique France 2 dans L'Oeil du 20 heures. Les journalistes ont fait le test, ils ont contacté le numéro d'urgence, le 115, en se faisant passer pour un père de famille avec deux enfants de 4 et 6 ans. 

“Votre famille n'entre pas dans les critères de prise en charge" leur a répondu une opératrice du 115 des Hauts-de-Seine.

Les familles, françaises ou non, avec enfants de plus de 3 ans reçoivent des courriers d'expulsion : “Vous ne serez plus prolongé au-delà du 31/05/2018, car vous ne ferez plus partie du dispositif 115.”

À lire aussi
Un radiateur électrique (illustration) coronavirus
Coronavirus : des propriétaires coupent l'eau et le chauffage à la famille d'une infirmière

Nos confrères rapportent le cas d'une mère ivoirienne, seule avec ses trois enfants. Sa fille cadette a fêté ses 3 ans fin mai, le 115 lui a donc demandé de quitter l'hôtel où elle était depuis un an. La famille est donc obligée de chercher quotidiennement une solution d'hébergement pour le soir.

Un budget en baisse en Ile-de-France

"La préfecture a un budget pour l’hiver, donc une fois que ce budget est consommé, il faut virer les gens des hôtels du 115" dénonce Jean-Baptiste Eyraud, porte-parole et fondateur de l'association Droit au logement (DAL).

Le budget consacré à l'hébergement a diminué de "9% par rapport à 2017", "soit 38 millions d’euros en moins pour les hôtels du 115 déjà existants", d'après les informations de L’Oeil du 20 heures, qui s'est procuré un document de la préfecture.

Le critère de l'âge est une décision de la préfecture des Hauts-de-Seine. Le directeur de l'hébergement et du logement de la région Ile-de-France explique : "Dans le contexte actuel de chambres d’hôtels en nombre limité, on a priorisé en ce moment dans les Hauts-de-Seine, sur les familles avec les enfants de moins de trois ans. L’hôtel coûte cher et ne fabrique pas quelque chose de bien pour les familles, il faut leur trouver d’autres solutions."

1.900 places d’hébergement vont être créées en Ile-de-France dont 55 dans les Hauts-de-Seine, département le moins gâté de la région, indique France 2.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Logement Enfants Sans-abri
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants