1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Hauts-de-Seine : la police saisit 1,2 tonne de résine de cannabis
1 min de lecture

Hauts-de-Seine : la police saisit 1,2 tonne de résine de cannabis

C'est du jamais vu dans les Hauts-de-Seine : 1,2 tonne de résine de cannabis trouvée le jour de Noël dans un appartement.

De la résine de cannabis (illustration)
De la résine de cannabis (illustration)
Crédit : JEAN-PIERRE CLATOT / AFP
La rédaction numérique de RTL & AFP

La police a découvert le jour de Noël 1,2 tonne de résine de cannabis dans un appartement de Rueil-Malmaison, dans les Hauts-de-Seine, a-t-on appris vendredi de source proche de l'enquête.

Les policiers, qui agissaient sur commission rogatoire d'une juge d'instruction de Nanterre, ont appris durant la nuit du réveillon qu'une équipe de trafiquants de drogue résidant à Rueil, sous surveillance depuis plusieurs mois, allait être livrée.

Le jour de Noël, ils ont d'abord interpellé un revendeur qui entrait dans le parking d'une résidence où se trouvait l'appartement destiné à stocker la drogue, avant de perquisitionner le logement.

"Et là, c'est la caverne d'Ali Baba", a rapporté la source: "quasiment 1,2 tonne de résine de cannabis, près de 30 kilos d'herbe", le tout "d'une valeur marchande de plus de 3 millions d'euros".

C'est sympa, c'est un cadeau de Noël à la direction de la police judiciaire

Une source policière
À lire aussi

En prime, "tout le matériel du malfaiteur pour sécuriser le trafic": armes, munitions, cagoules, brassards, gyrophares...

"C'est sympa, c'est un cadeau de Noël à la direction de la police judiciaire", s'est amusée la source.

"C'est très rare de saisir une quantité pareille dans un appartement: on est vraiment sur des gens très implantés", a-t-elle affirmé, évoquant du "jamais fait" dans les Hauts-de-Seine.

Les trafiquants évitent généralement de stocker autant de drogue au même endroit, craignant, en cas de condamnation, des peines proportionnelles aux quantités saisies.

"Et c'est comme par hasard le jour de Noël qu'ils se font livrer: une période chômée, avec peut-être moins de risques de se faire prendre", a commenté la source.

"Plusieurs" autres membres présumés de ce réseau servant l'ouest parisien ont été interpellés et placés en garde à vue, a-t-elle ajouté sans plus de détails.

La police judiciaire des Hauts-de-Seine est saisie de l'enquête.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/