1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Hausse des prix : "Les discussions sont en cours" affirme le PDG de Système U
1 min de lecture

Hausse des prix : "Les discussions sont en cours" affirme le PDG de Système U

INVITÉ RTL - Dominique Schelcher, PDG de Système U et invité de RTL tente d'expliquer quelles seront les solutions pour limiter la hausse des prix des produits de base comme les pâtes.

Un rayon de pâtes en supermarché, le 14 octobre 2020 à Clairac (Lot-et-Garonne).
Un rayon de pâtes en supermarché, le 14 octobre 2020 à Clairac (Lot-et-Garonne).
Crédit : QUENTIN FALCO / HANS LUCAS / HANS LUCAS VIA AFP
"Il y a des solutions" affirme Dominique Schelcher PDG de Système U, concernant des hausses à venir
00:11:06
Jérôme Florin & Charlotte Diry

Le prix des matières premières explose actuellement. Pour cause, une pénurie alarmante de blé dur qui sert notamment à la production des pâtes. Ce qui pourrait donc amener à une augmentation des prix dans les grandes surfaces. Invité de RTL, Dominique Schelcher, PDG de Système U, essaye de rassurer les clients sur une potentielle hausse des prix à la rentrée. 

Alors que le prix moyen du paquet de pâtes est de 1,50 euros le kilo, celui-ci pourrait connaître une éventuelle hausse d'ici peu. Dominique Schelcher, tente de rassurer les clients : "Il y a un industriel qui a pris la parole cette semaine, un producteur de pâtes. Lui a cité un chiffre d’environ 10 centimes le paquet. Nous n’en sommes pas là encore une fois. Les discussions sont en cours. La grande distribution fait toujours tout pour réduire l’impact de ces hausses."

Afin de ne pas pénaliser ses clients lors de certaines hausses, le PDG met en place des solutions, comme des produits à prix coutant : "Je prends un autre exemple. Il y a eu des tensions ces derniers temps sur les fruits et légumes. Ce que l’on a fait chez Système U, c’est qu’on a proposé à nos clients des fruits et légumes à prix coutant. Cinq par semaine, différents. On ne prenait plus de marge sur ces produits. Leur prix d’achat avait augmenté, on ne prenait plus de marge pour maintenir un prix d’achat compétitif pour les clients."


Si le PDG essaie d'être optimiste, il ne cache pas qu'un impact pourrait avoir lieu : "Il y a des solutions. Mais à un moment quand plusieurs produits de base comme le blé ou le café augmentent, il y aura peut-être un impact à terme."

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/