1 min de lecture Politique

Harcèlement sexuel : le député REM Arend conteste auprès de son groupe

Le député REM de Moselle, Christophe Arend, qui fait l'objet d'une enquête préliminaire pour "harcèlement et agression sexuelle", a adressé mercredi 25 octobre un courrier aux élus de La République en Marche pour contester les "atrocités" qu'on lui prête.

Assemblée nationale (illustration)
Assemblée nationale (illustration) Crédit : Eric FEFERBERG / AFP
Sarah Belien
Sarah Belien
et AFP

"Je conteste avec la plus grande fermeté ces atrocités que l'on me prête de façon malveillante," a écrit l'élu. Mercredi 25 octobre, le député du groupe La République en marche (REM) Christophe Arend a adressé un courrier aux députés de son groupe pour contester les accusations de harcèlement qui lui ont été faites.

Le courrier, transmis au président du groupe Richard Ferrand et aux députés REM, mais aussi au président de l'Assemblée François de Rugy (REM), écrit que "les médias se font l'écho d'une plainte qui aurait été déposée contre moi par une ancienne attachée parlementaire".

Le député s'adresse également à la vice-présidente du groupe Nouvelle Gauche Delphine Batho (PS), qui avait demandé qu'il "se mette en retrait de toute fonction" à l'Assemblée "le temps que la justice se prononce". Ce à quoi Christophe Arend a répondu que "suspendre vos engagements de députée en me visant directement au sein des médias, au mépris d'une présomption d'innocence que vous faites voler en éclat, est sans intérêt au regard du mandat qui nous a été confié". 

Une enquête préliminaire a été ouverte lundi 23 octobre à l'encontre du député de Moselle par le parquet de Sarreguemines pour "harcèlement et agression sexuelle". Cette enquête fait suite à une plainte déposée par une ancienne assistante parlementaire de Christophe Arend qui l'accuse d'avoir multiplié "les remarques sexistes" mais aussi de l'avoir agressée sexuellement, et d'avoir "tout fait pour la faire craquer". 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Politique Harcèlement La République En Marche
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants