1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Harcèlement à l'école : les nouvelles mesures de Najat Vallaud-Belkacem
1 min de lecture

Harcèlement à l'école : les nouvelles mesures de Najat Vallaud-Belkacem

REPLAY - La ministre de l'Éducation nationale souhaite mettre un terme au harcèlement à l'école, et a annoncé vendredi des nouvelles mesures pour contrer ce problème qui touche 12% des écoliers.

Najat Vallaud-Belkacem va annoncer de nouvelles mesures pour lutter contre le harcèlement à l'école
Najat Vallaud-Belkacem va annoncer de nouvelles mesures pour lutter contre le harcèlement à l'école
Crédit : ETIENNE LAURENT / POOL / AFP
"Il ne faut pas laisser la loi du silence s'installer" dit Najat Vallaud-Belkacem, ministre de l'Éducation nationale
01:50
Harcèlement à l'école : les nouvelles mesures de Najat Vallaud-Belkacem
01:00
Anaïs Bouissou & La rédaction numérique de RTL

700.000 élèves seraient concernés par le harcèlement à l'école, soit 12 % des écoliers et 10 % des collégiens. Najat Vallaud-Belkacem, ministre de l'Éducation nationale, a annoncé ce matin de nouvelles initiatives pour lutter contre ce fléau lors de la visite d'un collège parisien vendredi matin.

Une carte interactive sera disponible sur le site du ministère de l'Éducation nationale. Sur cette carte de France, vous pourrez cliquer et voir en fonction de la région où vous habitez comment trouver des psychologues, des maisons d'adolescents et des professionnels à l'écoute du harcèlement. L'objectif est de parler, redonner confiance et évitez les situations extrêmes qui peuvent aller au suicide. 

Un numéro de téléphone gratuit

Autre nouveauté pour les victimes, elles auront à disposition un numéro de téléphone gratuit à quatre chiffres. Elles seront ainsi joignables pour du réconfort et des renseignements. Ces annonces masquent une réalité plus sombre : le bilan de la lutte contre le harcèlement. Depuis 2013, des mesures de prévention ont été très peu appliquées par les établissements. 

Des actions peu suivies dans les écoles

À l'école primaire, où il y a le plus d'harcèlement, deux écoles sur dix se sont mobilisées. Les enseignants sont peu informés et les parents quasiment pas. Dans le secondaire, ils sont quatre collèges sur dix à avoir mis en place une sensibilisation. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/