1 min de lecture Grève

Réformes des retraites : pourquoi les routiers se joignent aux grévistes

De nombreux chauffeurs de poids lourd mènent des blocages partout en France ce lundi 16 décembre. En se joignant à la grève des transports, ils dénoncent de mauvaises conditions de travail et souhaitent un 13e mois conventionnel.

Les syndicats de routiers sont décidés à poursuivre leurs actions de barrages pour pousser le patronat à reprendre les négociations salariales (ici le 21 janvier 2015)
Les syndicats de routiers sont décidés à poursuivre leurs actions de barrages pour pousser le patronat à reprendre les négociations salariales (ici le 21 janvier 2015) Crédit : NICOLAS TUCAT / AFP
Sarah Belien
Sarah Belien
Journaliste RTL

Lille, Lyon, Toulouse, Brest, Nancy, Miramas... De nombreuses villes sont bloquées par les routiers ce lundi 16 décembre. Appelés à manifester par quatre syndicats de salariés (FGTE-CFDT, FO transports, CFTC et CFE-CGC), les blocages ont été mis en place tôt dans la matinée.

S'ils montrent un soutien à la contestation de la réforme des retraites, ce n'est pas la raison principale pour laquelle les chauffeurs routiers se mobilisent. La plupart réclament de meilleures conditions de travail, la mise en place d'un 13e mois conventionnel, l'instauration d'un permis professionnel ainsi que le maintien du congé de fin d'activité (CFA).

"C’est un mouvement prévu de longue date, qui n’a rien à voir avec les retraites, mais bien sûr ça vient se greffer dessus", a expliqué Charles Morit de l’UFR-CFDT. Les actions prendront la forme de rassemblements, de blocages, de barrages filtrants ainsi que d'opérations escargot.

Des blocages partout en France

En Île-de-France, déjà bien perturbée par le manque de transports, les blocages des routiers devraient avoir lieu sur plusieurs axes routiers importants et provoquer de fortes perturbations sur les routes. Des blocages sont également en cours aux quatre coins de la France, notamment dans les grandes villes comme à Lille, Lyon, Toulouse.

À lire aussi
Une station de métro fermée (illustration) transports
Grève RATP : faut-il s'attendre à un vendredi noir dans le métro ?

Une importante opération est également attendue en Bretagne, où une cinquantaine de conducteurs ont convergé vers Vannes, Brest et Lorient dans la nuit. L'action doit se poursuivre jusqu'en début d'après-midi.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Grève Réforme des retraites Manifestations
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants