1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Grève des routiers : "La situation devrait se résorber rapidement", dit l'UFIP
1 min de lecture

Grève des routiers : "La situation devrait se résorber rapidement", dit l'UFIP

REPLAY - INVITÉ RTL- Francis Duseux, président de l'UFIP, l'Union française de l'industrie pétrolière, écarte la menace d'une pénurie d'essence.

Une station essence (image d'illustration)
Une station essence (image d'illustration)
Crédit : AFP
Grève des routiers : "La situation devrait se résorber rapidement", dit l'UFIP
04:34
Grève des routiers : "La situation devrait se résorber rapidement", dit l'UFIP
04:33
Vincent Parizot & Christelle Rebière

Les conducteurs de matières dangereuses sont en grève depuis vendredi dernier. La CGT, à la manœuvre, réclame notamment une durée journalière de travail maximale de 10 heures, un suivi médical semestriel spécifique, un taux horaire minimal de 14 euros de l'heure et un treizième mois. Des barrages filtrants ont été installés dans la nuit de dimanche à lundi, entraînant de légères perturbations d'approvisionnement en essence dans certaines stations-service. La centrale assure aujourd'hui que 70% des chauffeurs sont en grève et fait peser la menace d'une pénurie de carburant. 

Une pénurie qu'écarte Francis Duseux, président de l'UFIP, l'Union française de l'industrie pétrolière. "Après ce long week-end où beaucoup de gens étaient sur les routes, vous avez vu que les retours étaient normaux, hormis les bouchons", souligne-t-il avant de livrer le bilan de la situation qui a été dressé ce matin. "Ce mouvement de grève concerne quelques dépôts parisiens seulement. On parlait de trois dépôts ce matin sur neuf de la région parisienne sur un total de 200 en France", nuance Francis Duseux. 

Malgré tout, des stations en région parisienne n'ont plus une goutte de carburant aujourd'hui. "Ça concerne quelques dizaines de stations. On s'en occupe. Il y avait des blocages de dépôts ce matin, mais la police nous a aidés à reprendre les chargements", explique-t-il. Selon l'UFIP, 75% des chargements en région parisienne se sont déroulés normalement. "La situation devrait se résorber rapidement et pour le moment je ne vois pas de pénurie", estime-t-il.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/