1 min de lecture Économie

GM&S : "Bercy n'a rien fait du tout", regrette le délégué CGT

INVITÉ RTL - Jean-Marc Ducourtioux, délégué CGT de GM&S, regrette l'échec des discussions avec le ministère de l'Économie pour sauver l'entreprise.

Christelle Rebière L'invité de RTL Midi Christelle Rebière
>
GM&S : "Bercy n'a rien fait du tout" Crédit Image : PASCAL LACHENAUD / AFP | Crédit Média : Christelle Rebière,Julien Sellier | Durée : | Date : La page de l'émission
Christelle Rebière
Christelle Rebière avec Julien Sellier et La rédaction numérique de RTL

L'entreprise GM&S, basée à La Souterraine dans la Creuse, est menacée. Les salariés, qui craignent de plus en plus une liquidation, occupent leur usine depuis mardi 27 juin au soir. Leur colère monte, comme l'exprime Jean-Marc Ducourtioux, délégué CGT de GM&S, depuis l'échec des discussions avec le ministère de l'Économie. "Bercy n'a rien fait du tout, lance le représentant syndical, invité de RTL. Vu la teneur des discussions qu'il y a eues hier à Bercy, les salariés y croient de moins en moins."

Poussés à bout, les salariés ont brûlé deux ateliers de leur usine. L'offre de reprise n'est toujours pas parvenue sur le bureau de Bruno Le Maire, le ministre de l'Économie. "La reprise ne pouvait se faire qu'avec l'aide des principaux donneurs d'ordres, c'est-à-dire Renault et PSA. Ils ont démontré qu'ils ne voulaient pas entrer dans la danse pour faire perdurer le site. Pour nous, ça signe la fin de notre calvaire, ça va se finir dramatiquement, regrette Jean-Marc Ducourtioux. On aurait souhaité plus de temps pour Renault et PSA, pour qu'ils réfléchissent sur les investissements sur le site."

Selon le délégué CGT, un renouvellement des produits proposés par GM&S est une condition nécessaire pour activer la reprise, sur laquelle le groupe GMD, présidé par Alain Martino, s'est positionné. "Ce qui bloque M. Martino, ce sont les garanties des constructeurs. C'est un homme d'affaires, pas un philanthrope. Devant un tribunal de commerce, la position des salariés ne vaut pas grand-chose", explique Jean-Marc Ducourtioux. Les syndicats réclament le maintien de 240 postes, sur les 277, alors que GMD envisagerait d'en conserver 120. La liquidation pourrait être prononcée vendredi.

L'équipe de l'émission vous recommande
Lire la suite
Économie Emploi Bruno Le Maire
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7789142755
GM&S : "Bercy n'a rien fait du tout", regrette le délégué CGT
GM&S : "Bercy n'a rien fait du tout", regrette le délégué CGT
INVITÉ RTL - Jean-Marc Ducourtioux, délégué CGT de GM&S, regrette l'échec des discussions avec le ministère de l'Économie pour sauver l'entreprise.
https://www.rtl.fr/actu/debats-societe/gm-s-bercy-n-a-rien-fait-du-tout-7789142755
2017-06-28 13:55:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/DAfu_5zRWfcqi95WJA7RAg/330v220-2/online/image/2017/0522/7788660382_pascal-lachenaud-afp.jpg