2 min de lecture Cinéma

Gérard Depardieu se lâche sur François Hollande et les écologistes

L'acteur français s'est exprimé en marge de la validation du permis de construire de sa villa à Trouville. Il en profite pour égratigner plusieurs figures du paysage politique hexagonal.

Gérard Depardieu sera au casting de "Marseille", la prochaine série Netflix.
Gérard Depardieu sera au casting de "Marseille", la prochaine série Netflix.
Christophe Chafcouloff
Christophe Chafcouloff

En cette fin d'année, "Gégé" n'a pas perdu la main. Dans un entretien publié sur le site internet de l'hebdomadaire normand Le Pays d'AugeGérard Depardieu a fait part de ses avis tranchés sur quelques aspects de la situation politique française.

Interrogé sur son "état d'esprit", l'acteur a ironisé : "Je suis un peu comme 88% des Français, car le reste est pour Monsieur Hollande". Pour lui, ses compatriotes sont "un peu abasourdis par cet homme". Plus que le simple gouvernement, le comédien a vite dérivé sur les écologistes.

Je trouve qu'il est un peu abruti

Depardieu, à propos de Cohn-Bendit
Partager la citation

"Je ne sais pas ce que va devenir l'Europe, les paysans et les gens qui vivent dans des situations précaires" a déploré Depardieu, avant d'égratigner Daniel Cohn-Bendit : "Je trouve qu’il est un peu abruti. Il est exactement comme en 1968. Il n’a pas bougé", a t-il déclaré au sujet de l'ancien eurodéputé d'Europe Écologie-Les Verts.

Depardieu soutient les "bonnets rouges"

L'icône du cinéma français critique les écologistes, coupables selon lui d'avoir "fait de l'écologie un mouvement politique alors que ça devrait être une culture". Actuellement en conflit avec une association des riverains de la ville de Trouville concernant la construction de sa nouvelle villa sur la cote normande, l'acteur de 65 ans a expliqué qu'il "ne sait pas à quoi s'attendre" avec la justice française et le gouvernement.

À lire aussi
l'heure du crime
L'affaire Markovic : meurtre crapuleux ou affaire d'Etat ?

"J’espère que les Français auront encore de la force" dit-il. "En 1789, ils étaient privés de nourriture. Faut-il attendre la même situation pour réagir ? Les Bretons ont donné un élan positif (ndlr : les bonnets rouges) à ce qu’était le caractère de la France" a t-il continué.

Je vis bien partout mais j'évite la France

Gérard Depardieu
Partager la citation

Citoyen russe depuis 2013, Depardieu a rappelé le rapport qu'il entretient à son pays d'origine : "La France est un pays magnifique et ce n'est pas la monnaie qui va m'empêcher de venir où je veux". "Je vis en Russie, en Italie, en Algérie, je vis bien partout mais j’évite la France" a confessé l'ancien Cyrano de Bergerac.

"Je vois beaucoup de gens désespérés devant ce qui leur appartient. Ils ne savent pas si ça leur appartient et à qui le donner. Même quand il donnent, l’État leur prend 70 % ou 60 % des choses. Ça ne donne pas tellement envie. Surtout dirigé par un bonhomme qui se fout de la gueule du monde. En tout cas, c’est quand même lamentable." Une fois de plus, le message est clair.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Cinéma José bové Daniel Cohn-Bendit
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants