1. Accueil
  2. Actu
  3. Débats et société
  4. Gare Saint-Lazare : SNCF Réseau pointe "un retard d'investissement en Île-de-France"
1 min de lecture

Gare Saint-Lazare : SNCF Réseau pointe "un retard d'investissement en Île-de-France"

INVITÉ RTL - Pierre-Denis Coux, directeur des investissements en Île-de-France de SNCF Réseau, souligne la nécessité d'entreprendre des travaux de rénovation des infrastructures.

Un train à la gare Saint-Lazare (Paris) pendant la grève SNCF du 1er juin 2016
Un train à la gare Saint-Lazare (Paris) pendant la grève SNCF du 1er juin 2016
Crédit : Markus Schreiber/AP/SIPA
L'Invité de RTL Soir du 26 décembre 2016
07:30
245-PARIZOT
Vincent Parizot
Animateur

Les incidents s'enchaînent sur le réseau SNCF. La journée de mardi 26 décembre a été marquée par un problème d'alimentation électrique à la gare parisienne Saint-Lazare. Conséquence : le trafic Intercités et TER entre Paris et la Normandie a été interrompu, tout comme la circulation des rames Transilien. Certains trains ont eu jusqu'à deux heures et demie de retard.

SNCF Réseau, l'entité en charge de l'entretien des voies ferroviaires, met en cause la vétusté du réseau en cours de rénovation. "Il y a eu effectivement une panne dans le réseau alimentation haute tension qui alimente une partie des installations ferroviaires de la gare Saint-Lazare. Cette panne est liée au fait qu'on travaillait sur une installation relativement ancienne, qui date des années 80 et pour laquelle nous avons entamé des travaux de modernisation il y a mois", explique Pierre-Denis Coux, directeur des investissements en Île-de-France de SNCF Réseau, au micro de RTL.

Le problème de l'entretien des infrastructures ferroviaires n'est pas récent, et trouve notamment sa source dans des choix politiques qui ont privilégié le TGV durant des années. "On a un retard d'investissement en Île-de-France qui est bien connu. On a sous-investi pendant des années", reconnaît Pierre-Denis Coux qui évoque une "prise de conscience" récente. "En 2010, on investissement 500 millions d'euros sur le réseau francilien. En 2015, on a doublé : on était à un milliard. Aujourd'hui, en 2016-2017, on est à 1,3 milliard et notre objectif est 2 milliards en 2020".

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/