2 min de lecture Fruits et légumes

Fruits et légumes bio : l'UFC-Que Choisir dénonce les tarifs et les marges prohibitifs des distributeurs

REPLAY - RTL MIDI - Les sujets du jour : Fruits et légumes bio, l'UFC-Que Choisir dénonce les tarifs et les marges prohibitifs des distributeurs ; Faut-il raccourcir les vacances scolaires ?

Stéphane Carpentier et Christelle Rebière Les auditeurs ont la parole Christelle Rebière & Stéphane Carpentier
>
Les auditeurs ont la parole du 29 août 2017 Crédit Image : SIPA | Crédit Média : Stéphane Carpentier,Christelle Rebière | Durée : | Date : La page de l'émission
AFP

Les fruits et légumes bio restent en moyenne 79% plus chers que leurs équivalents en agriculture conventionnelle, des tarifs prohibitifs pour les plus modestes et qui proviennent en grande partie de "sur-marges" pratiquées par les distributeurs, dénonce aujourd'hui l'UFC-Que Choisir. 

Une étude menée par l'association de consommateurs sur 1.541 magasins montre que le prix d'une consommation annuelle en fruits et légumes bio revient pour un ménage français en moyenne à 660 euros, contre 368 euros pour le conventionnel. 

"Si les coûts de production sont plus élevés en bio (rendements plus faibles, main d'oeuvre relativement plus importante ...), ceci n'explique qu'à peine la moitié du surcoût pour les consommateurs" dont "46% provient en réalité des +sur-marges+ réalisées sur le bio par les grandes surfaces", indique l'UFC dans un communiqué. 

Ainsi, sur la consommation annuelle de fruits et légumes d'un ménage, la grande distribution réalise 304 euros de marge brute, différence entre le prix de vente et le prix d'achat, sur le bio, contre 169 euros pour le conventionnel. 

Cet écart varie fortement d'un produit à l'autre, de +191% pour les poireaux à -36% pour le chou-fleur. Pour les pommes et les tomates, deux produits parmi les plus consommés par les Français, c'est respectivement 163% et 145% de marges qui sont facturées en plus au consommateur, note l'UFC. 

"Au global, la stratégie de marge de la grande distribution, à la justification économique obscure, aboutit à renchérir de 135 euros le panier bio annuel d'un ménage. Autrement dit, seulement la moitié du surcoût du bio payé par le consommateur va à la production, le reste étant capté par la grande distribution en sur-marges", dénonce l'association. 

Ces différences de prix et de marges constituent "un frein rédhibitoire" à l'accès au bio pour de nombreux ménages, indique l'UFC, qui réclame à l'Observatoire des prix et des marges de "faire toute la transparence sur les marges" réalisées sur le bio. 

Cet accès restreint au bio est par ailleurs renforcée par la difficulté de trouver une offre suffisamment fournie en magasin. 

Ainsi, dans 43% des grandes surfaces, il apparaît impossible de trouver à la fois des pommes et des tomates bio. 

Par ailleurs, les rayons bio semblent moins régulièrement approvisionnés que leurs versions conventionnelles, note l'association, qui a relevé des casiers de tomates bio vides ou presque vides dans près d'un quart des magasins qu'elle a visités. 

Faut-il raccourcir les vacances scolaires ?

Faut-il raccourcir les vacances scolaires



 ? RTL vous invite à répondre à la question du jour. 

Faut-il raccourcir les vacances scolaires ?
Nombre de votes : 6551 *Sondage à valeur non scientifique
Lire la suite
Fruits et légumes Bio Consommateur
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7789874393
Fruits et légumes bio : l'UFC-Que Choisir dénonce les tarifs et les marges prohibitifs des distributeurs
Fruits et légumes bio : l'UFC-Que Choisir dénonce les tarifs et les marges prohibitifs des distributeurs
REPLAY - RTL MIDI - Les sujets du jour : Fruits et légumes bio, l'UFC-Que Choisir dénonce les tarifs et les marges prohibitifs des distributeurs ; Faut-il raccourcir les vacances scolaires ?
https://www.rtl.fr/actu/debats-societe/fruits-et-legumes-bio-l-ufc-que-choisir-denonce-les-tarifs-et-les-marges-prohibitifs-des-distributeurs-7789874393
2017-08-29 10:37:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/L_tLczD0kEtqNsDSDkYssg/330v220-2/online/image/2017/0126/7786927892_des-fruits-et-legumes-bio-illustration.jpg