1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Front national : "Le Couscous Gate mobilise un tas de pois chiches"
1 min de lecture

Front national : "Le Couscous Gate mobilise un tas de pois chiches"

REPLAY - BILLET - Le n°2 du FN, Florian Philippot, s'est fait photographier le weed-end dernier en train de manger du couscous à Strasbourg. "Pas de quoi s'étouffer d'indignation !", lance le journaliste.

Nicolas Domenach
Nicolas Domenach
Crédit : Maxime Villalonga
Front national : "Le Couscous Gate mobilise un tas de pois chiches"
02:29
Front national : "Le Couscous Gate mobilise un tas de pois chiches", peste Nicolas Domenach
02:32
Nicolas Domenach & Loïc Farge

Le "Couscous Gate" ne passe décidément pas au Front national. Une photo publiée le 13 septembre sur Twitter, montrant Florian Philippot en train de manger un couscous à Strasbourg, déclenche depuis une vague de critiques de la part des ses détracteurs. "Une partie de l'extrême droite ne digère toujours pas ce couscous, et accuse le numéro deux du FN d'être un mauvais Français qui ne respecte pas les produits du terroir", constate Nicolas Domenach. 

"Pour avoir dédaigné la choucroute royale en Alsace, certains identitaires forcenés accusent même Florian Philippot d'être un islamo-gauchiste, une mauvaise graine que le parti devrait recracher", poursuit-il.

Invitée de RTL mardi 19 septembre, Marine Le Pen les a qualifiés de "tarés, d'identitaires dingos qui collent la honte" à tout son parti. "Il est vrai que ce Couscous Gate mobilise un tas de pois chiches qui ne se savent même pas que ce plat est privilégié par les Français et, en particulier par les pieds-noirs, qui se retrouvent massivement au Front, parfois pour des couscous ou des méchouis", affirme le journaliste.

"Mais on peut se demander aussi si tous ces 'crétins' n'ont pas été enfantés par la crétinerie identitaire, dont le FN est complice et qui me reste, elle, sur l'estomac", ajoute Nicolas Domenach, qui dénonce "le repli fou sur une pureté nationale qui n'existe pas".

La rédaction vous recommande
À lire aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/