1 min de lecture Collision TGV-TER

Frédéric Cuvillier pose la question de l'avenir des présidents de la SNCF et de RFF

LA PETITE PHRASE - Au lendemain de l'accident sur la ligne Pau-Bayonne, le ministre des Transports Frédéric Cuvillier n'a pas clairement renouvelé sa confiance envers les présidents de la SNCF et de RFF.

Le secrétaire d'Etat aux Transports Frédéric Cuvillier, ici le 10 avril 2014
Le secrétaire d'Etat aux Transports Frédéric Cuvillier, ici le 10 avril 2014 Crédit : AFP / MARTIN BUREAU
Raphaël Bosse-Platière
Raphaël Bosse-Platière
Journaliste RTL

Un an après le drame de Brétigny-sur-Orge et au lendemain de la collision entre un TGV et un TER qui a causé de nombreux blessés, les places des présidents de la SNCF et de RFF sont-elles menacées ? "Nous verrons cela postérieurement", a indiqué sur RTL Frédéric Cuvillier vendredi 18 juillet.

Pour le ministre des Transports, "ce type de questions, si elles doivent se poser, se poseront au moment venu", a-t-il déclaré, refusant de renouveler sa pleine et entière confiance envers Jacques Rapoport (RFF) et Guillaume Pépy (SNCF).

>
Frédéric Cuvillier à propos du vol MH17: "Il peut y avoir des Français" Crédit Média : Philippe Corbé | Durée : | Date :
La rédaction vous recommande
Lire la suite
Collision TGV-TER Frédéric Cuvillier Guillaume Pépy
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants