2 min de lecture L'invité de RTL

François Roudier : "Merci Ségolène Royal, le gouvernement fait son travail"

REPLAY - François Roudier, porte-parole du Comité des Constructeurs Français d'Automobiles, revient sur la fraude de Volkswagen et les mesures prises en France.

RTL Soir On Refait le monde - Sotto L'invité de RTL Soir Thomas Sotto iTunes RSS
>
François Roudier : "Merci Ségolène Royal, le gouvernement fait son travail" Crédit Média : RTL | Durée : | Date :
La page de l'émission
Marc-Olivier Fogiel
Marc-Olivier Fogiel
Journaliste

Le scandale Volkswagen prend une dimension internationale. Ségolène Royal lance une enquête approfondie en France, elle demande aux constructeurs français de s'assurer que ça n'existe pas chez nous. Nous adressons un grand merci à la ministre car c'est ce que nous avions compris avec Michel Sapin lorsqu'on a parlé d'enquête européenne. Nous avons besoin d'avoir une autorité qui explique qu'on n'a pas fraudé. On peut le dire nous-mêmes mais c'est encore mieux quand c'est une autorité qui l'explique. Fausser des résultats sur le diesel, ça n'existe pas chez nous et on va le démontrer par ces enquêtes. 

Est-ce que ce logiciel existe chez nous ?

Non, c'est vraiment de la fraude. On n'est pas du tout dans le débat sur la consommation qu'on annonce et la consommation réelle, donc les émissions ou non de polluants. Là on est vraiment sur une fraude, c'est-à-dire qu'on a truqué les résultats. Ce n'est pas un outil qui existe et qu'on pourrait activer.

Les contrôles antipollution français ne sont pas bons du tout. On a milité pour l'arrêt de l'ancien système d'homologation qui va être remplacé par ce nouveau système en laboratoire. Il sera accompagné d'un test sur route pour voir comment se comportent les émissions. Le but du jeu c'est d'avoir la confiance de nos clients et pas d'annoncer des choses qui sont fausses. C'est sûrement un coup terrible au diesel qui est porté aux États-Unis. Il y avait un marché à gagner et les trois Allemands s'étaient mis ensemble. Les deux autres allemands sont assez remontés contre celui qui a fraudé. En France, ça confortera les antidiesel. Mais c'est plus grave que ça. Au delà du diesel, ça explique que des constructeurs, des sociétés de rang mondial sont capables de faire des fraudes à la consommation et pourquoi pas à la sécurité. C'est pour nous un énorme problème d'image de marque qu'il faut résoudre très vite. 

On pensait qu'il s'agissait d'un bricolage effectué par un obscure technicien

François Roudier, porte-parole du Comité des Constructeurs Français d'Automobiles
Partager la citation

Depuis dimanche, toutes les heures, on est de plus en plus effarés. Au début personne n'y croyait. On pensait qu'il s'agissait d'un bricolage effectué par un obscure technicien aux États-Unis mais en fait on touche 11 millions de voitures. L'ampleur est terrible et comme l'a dit Louis Schweitzer, "c'est la plus grande fraude de l'Histoire de l'automobile". L'opprobre est jetée sur l'ensemble des constructeurs. Ceux qui n'ont pas fraudé, ils vont montrer qu'ils n'ont rien à se reprocher. Finalement ça va pousser les gouvernements d'Europe à adopter les nouveaux systèmes d'homologation, des systèmes qui sont plus proches de la réalité. 

À lire aussi
Un service d'urgences en grève urgences
Urgences : "On remet une couche sur le mille-feuille", dit Patrick Pelloux sur RTL

Nous disons merci à Ségolène Royal, cela montre que le gouvernement fait son travail.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
L'invité de RTL Ségolène royal Auto
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants