2 min de lecture

François Fillon, plébiscité à la primaire de la droite et du centre

REPLAY - RTL MIDI

Pascal Praud Les auditeurs ont la parole Pascal Praud
>
Les auditeurs ont la parole du 28 novembre 2016 Crédit Image : AFP / Éric Feferberg | Crédit Média : Vincent Parizot,Christelle Rebière | Durée : | Date : La page de l'émission
Vincent Parizot
Vincent Parizot et Christelle Rebière

François Fillon, plébiscité à la primaire de la droite et du centre

François Fillon, très net vainqueur dimanche de la primaire de la droite face à Alain Juppé, sera le champion de son camp à l'élection présidentielle de 2017, avec de bonnes chances de l'emporter face au FN et à une gauche atomisée. 


"C'est une victoire de fond, bâtie sur des convictions", une "vague qui a brisé tous les scénarios écrits d'avance", et "les électeurs ont trouvé en moi les valeurs françaises", a lancé cet ancien chef du gouvernement à son QG de campagne parisien, entre hurlements de joie et cris "Fillon président". 

Sur 9.882 des 10.229 bureaux dépouillés, selon les chiffres disponibles à 23H00 sur le site de la Haute autorité, François Fillon recueillait 66,5% des suffrages contre 33,5% pour le maire de Bordeaux.  

François Fillon réussit un double exploit: arrivé largement en tête au premier tour (44,2%), il a écarté les deux favoris des sondages, Alain Juppé mais aussi Nicolas Sarkozy dont il fut cinq ans le Premier ministre (2007-2012), sèchement éliminé il y a une semaine. 

François Fillon a, une nouvelle fois, eu une "pensée particulière" pour Nicolas Sarkozy, hommage qui a déclenché des huées parmi les partisans d'Alain Juppé. Il a aussi adressé "un message d'amitié, d'estime et de respect" à son adversaire, un "homme d'Etat". 

A moins de six mois de la présidentielle, le champion de la droite a assuré qu'il aurait "besoin de tout le monde" dans son camp pour "vaincre" la gauche et le Front national et attirer "ces électeurs qui ne sont aujourd'hui pas des nôtres".  

Son programme, d'inspiration libérale, prévoit notamment 500.000 suppressions d'emplois publics, la fin de l'ISF, une hausse de TVA, l'abrogation des 35 heures, la retraite à 65 ans. 

Longtemps favori et lourdement battu à l'arrivée après une campagne d'entre-deux-tours très tendue, Alain Juppé a souhaité à François Fillon "bonne chance pour sa campagne présidentielle et pour la victoire en mai prochain". 

Pour ce second tour, les électeurs se sont rendus encore plus nombreux dans les 10.228 bureaux de vote qu'il y a une semaine. 

Selon des chiffres provisoires, plus de 4,2 millions de votants se sont déplacés dimanche. En 2011, 2,9 millions d'électeurs avaient participé à la primaire initiée par le PS, qui retente l'exercice les 22 et 29 janvier. 


Invité de RTL MIDI à 12h50 :  Bernard Debré, député Les Républicains de Paris.

Manuel Valls doit-il se présenter à l'élection présidentielle ?

Manuel Valls doit-il se présenter à l'élection présidentielle ? RTL vous invite à répondre à la question du jour.

Manuel Valls doit-il se présenter à l’élection présidentielle ?
Nombre de votes : 9035 *Sondage à valeur non scientifique
La rédaction vous recommande
Lire la suite
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7786013251
François Fillon, plébiscité à la primaire de la droite et du centre
François Fillon, plébiscité à la primaire de la droite et du centre
REPLAY - RTL MIDI
https://www.rtl.fr/actu/debats-societe/francois-fillon-plebiscite-a-la-primaire-de-la-droite-et-du-centre-7786013251
2016-11-28 12:09:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/08fTW7WAgVOL_a9_sO4ZUA/330v220-2/online/image/2016/1128/7786016759_francois-fillon-au-soir-de-sa-victoire-a-la-primaire-de-la-droite-le-27-novembre-2016.jpg