1 min de lecture Enfants

Fraise, Nutella, Titeuf : les prénoms refusés par la justice française

Au nom de "l'intérêt de l'enfant", la justice peut interdire aux parents de donner des prénoms trop originaux à leurs enfants.

Un jeune papa donne le biberon à son bébé (illustration).
Un jeune papa donne le biberon à son bébé (illustration). Crédit : JEAN-SEBASTIEN EVRARD / AFP
Eleanor Douet
Eléanor Douet

Louise et Léo ont été les prénoms les plus donnés en 2015, devançant des classiques comme Emma, Chloé ou Gabriel. Mais certains parents tentent d'être originaux au moment de nommer leur enfant. Tellement originaux que la justice est saisie pour annuler ces décisions. Au début de l'année, dans le Nord, le juge aux affaires familiale a interdit à deux couples de baptiser leur fille Nutella et Fraise. La première s'appelle désormais Ella et la seconde Fraisine, prénom utilisé au XIXème siècle. Dans ces deux cas, la justice a estimé que les noms étaient susceptibles d’entraîner des moqueries. Un exemple reste en mémoire : celui de la famille Renaud qui souhaitait appeler sa fille Mégane. 

À travers un prénom, les parents entendent rendre hommage à un artiste où à une passion. À Perpignan, deux couples désiraient nommer leur fille et leur fils Mini-Cooper, comme la célèbre voiture et Prince-William. Deux idées retoquées par la justice. 

Restent que certains échappent à la vigilance des autorités. Jihad, Khaleesi, Tarzan ou Mowgli par exemple sont des prénoms autorisés. Le tumblr la liguedesofficiersdetatcivil répertorie les plus belles trouvailles des parents d ans les journaux régionaux. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Enfants Parents Naissance
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants