2 min de lecture Santé

Fin de vie : euthanasie, suicide assisté, sédation... De quoi parle-t-on ?

ÉCLAIRAGE - Les différentes manière d'apaiser les souffrances des malades en fin de vie font partie des sujets abordés lors des États généraux de la bioéthique qui se déroulent du 18 janvier au 7 juillet prochain.

Du personnel travaille au centre dialyse de l'hôpital de Lens le 20 septembre 2013.
Du personnel travaille au centre dialyse de l'hôpital de Lens le 20 septembre 2013. Crédit : PHILIPPE HUGUEN / AFP
Marie Zafimehy
Marie Zafimehy

C'est un sujet délicat qui sera largement débattu ces prochains jours. La fin de vie fait partie des thèmes abordés lors des États généraux de la bioéthique qui se tiennent à Paris, depuis le jeudi 18 janvier. À cette occasion le débat autour de l'euthanasie, du suicide assisté et de la sédation refait surface.

Aujourd'hui, la fin de vie est réglementée par la loi Leonetti, adoptée en avril 2005, et révisée plusieurs fois depuis. Grâce à cette loi, tous les Français ont la possibilité de rédiger des directives anticipées qui permettent en cas de maladie grave de faire connaître ses souhaits concernant la fin de vie.

La dernière modification de la loi Leonetti date de 2016. Elle concerne l'ajout "d'un droit à la sédation profonde et continue", à ne pas confondre avec l'euthanasie ou le suicide assisté. Explications.

À lire aussi
Une personne obèse (illustration) Alimentation
Lutte contre l'obésité : 3 conseils pour éviter de grignoter

La sédation

La sédation permet que le décès intervienne dans des conditions de confort améliorées pour le patient. Il ne s'agit pas de provoquer la mort du malade mais de laisser la maladie évoluer naturellement, tout en soulageant la souffrance du patient. Les médecins arrêtent alors les traitements de maintien en vie - qui comprennent la nutrition et l'hydratation - et utilisent des soins palliatifs.

Dans le cas de la "sédation profonde et continue" garantie par la loi Leonetti, le terme "continue" renvoie au cocktail médicamenteux injecté au patient pour diminuer son niveau de conscience. La sédation est "profonde" lorsqu'elle mène à ce que le patient ne soit plus en état d'éveil.

La sédation profonde et continue concerne uniquement les patients atteint d'une affection grave et incurable, soit à leur demande - dans le cadre des directives anticipées - soit à partir d'une décision collégiale des médecins et de leurs proches.

L'euthanasie

L'euthanasie vise à provoquer la mort d'un malade toujours dans une optique de soulager ses souffrances. Elle peut être active dans le cas où le médecin agit pour donner la mort, ou passive dans le cas où il s'abstient d'agir.

Alors que l'euthanasie est interdite en France sous toutes ses formes, quatre pays dans le monde autorisent aujourd'hui l'euthanasie active - la Colombie, les Pays-Bas, la Belgique et le Luxembourg - et quatre autres l'euthanasie passive - la Suède, l'Autriche, l'Allemagne et la Norvège.

Cette situation mène certains patients français à se rendre dans les pays limitrophes pour se faire euthanasier. C'est le cas de la romancière Anne Bert qui s'est faite euthanasier en Belgique le 2 octobre dernier. Atteinte de la "maladie de Charcot", une maladie dégénérative incurable à laquelle elle souhaitait mettre un terme avant d'être paralysée, sa situation ne lui permettait pas de bénéficier de la loi française.

Le suicide assisté

Lors d'un suicide assisté, ce n'est pas le médecin qui donne la mort mais la personne malade qui se donne la mort elle-même. Le personnel médical lui fournit alors le produit nécessaire à son suicide.

Aujourd'hui, le suicide assisté est autorisé en Suisse et dans cinq États américains - la Californie, l'Oregon, l'État de Washington, le Montana et le Vermont - grâce à des procédures plus ou moins encadrées par la législation et le personnel médical.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Santé Euthanasie Suicide
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7791894095
Fin de vie : euthanasie, suicide assisté, sédation... De quoi parle-t-on ?
Fin de vie : euthanasie, suicide assisté, sédation... De quoi parle-t-on ?
ÉCLAIRAGE - Les différentes manière d'apaiser les souffrances des malades en fin de vie font partie des sujets abordés lors des États généraux de la bioéthique qui se déroulent du 18 janvier au 7 juillet prochain.
https://www.rtl.fr/actu/debats-societe/fin-de-vie-euthanasie-suicide-assiste-sedation-de-quoi-parle-t-on-7791894095
2018-01-20 10:40:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/RLQEUkioKtAZSVLyeLq17w/330v220-2/online/image/2018/0118/7791894308_du-personnel-travaille-au-centre-dialyse-de-l-hopital-de-lens-le-20-septembre-2013.jpg