1 min de lecture Société

Fin de la trêve hivernale : associations et familles s'inquiètent

REPLAY / REPORTAGE - La date du jeudi 31 mars est redoutée par de nombreuses familles. Elle est synonyme de reprise des expulsions en France.

Julien Sellier RTL Petit Matin Julien Sellier
>
Fin de la trêve hivernale : associations et familles s'inquiètent Crédit Image : BERTRAND GUAY / AFP | Crédit Média : Raphaël Vantard | Durée : | Date : La page de l'émission
Raphaël Vantard et La rédaction numérique de RTL

Les expulsions vont reprendre en France à partir de ce jeudi 31 mars. Les associations et les familles sous le coup d'une mesure d'expulsion s'inquiètent des conséquences de la fin de la trêve hivernale, synonyme non seulement de reprise d'expulsions et de fermeture progressive des centres d'hébergement, et demandent un effort pour la dernière année du quinquennat.

Imène, par exemple, vit la peur au ventre en région parisienne. Dans son petit deux pièces de 35 mètres carrés avec ses 3 enfants, elle a reçu il y a quelques jours son avis d'expulsion. "J'ai reçu le commandement de quitter les lieux, le commissariat m'a signifié que c'est le préfet qui doit ordonner l'expulsion", décrit-elle.

À la suite à une séparation, Imène, avec seulement un salaire, n'a pas pu payer pendant quelques mois son loyer de plus de 800 euros. Aujourd'hui avec la fin de la trêve hivernale, elle vit au jour le jour avec la crainte de devoir partir.

À lire aussi
Le tribunal de Bobigny en Seine-Saint-Denis (illustration). Seine-Saint-Denis
Bobigny : elle s'enchaîne devant le tribunal pour récupérer son appartement squatté

Sur liste d'attente pour un logement social

"J'ai peur de me retrouver à la rue avec mes enfants, s'inquiète-t-elle. J'ai même peur maintenant de sortir de chez moi, de revenir, et de voir que la police débarque. J'ai commencé à vider mes meubles car après je n'aurai pas le temps de prendre mes affaires. Donc j'essaye de vendre ce que je peux. On n'a pas une vie stable." 

Ce traumatisme, cette instabilité, se répand chez les enfants d'Imène. Karim l’aîné a 10 ans. Sa maman l'a préparé à l'expulsion. "J'aimerais bien faire mon anniversaire mais je ne peux pas. Moi je m'inquiète", explique-t-il. Depuis de nombreux mois, Imène et ses enfants sont sur liste d'attente pour un logement social. Si aucun logement ne se libère, ils risquent lors de leur expulsion de se retrouver dans des centres d’hébergement d'urgence.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Société Expulsions Hiver
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7782617751
Fin de la trêve hivernale : associations et familles s'inquiètent
Fin de la trêve hivernale : associations et familles s'inquiètent
REPLAY / REPORTAGE - La date du jeudi 31 mars est redoutée par de nombreuses familles. Elle est synonyme de reprise des expulsions en France.
https://www.rtl.fr/actu/debats-societe/fin-de-la-treve-hivernale-31-mars-associations-et-familles-s-inquietent-7782617751
2016-03-31 09:38:03
https://cdn-media.rtl.fr/cache/W-LmDEAYC4n20qmDgYwQFw/330v220-2/online/image/2015/0421/7777433141_immeuble-haussmannien-a-paris-illustration.jpg