1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Éric Ciotti veut "renforcer les contrôles aux frontières intérieures de l’Europe"
1 min de lecture

Éric Ciotti veut "renforcer les contrôles aux frontières intérieures de l’Europe"

INVITÉ RTL - Le député (LR) des Alpes-Maritimes a réagi à la mort de l’auteur de l’attentat de Berlin ce vendredi 23 décembre à Milan.

Éric Ciotti, député de la 1re circonscription des Alpes-Maritimes
Éric Ciotti, député de la 1re circonscription des Alpes-Maritimes
Crédit : MIGUEL MEDINA / AFP
Éric Ciotti veut "renforcer les contrôles aux frontières intérieures de l'Europe"
00:04:44
Éric Ciotti veut "renforcer les contrôles aux frontières intérieures de l'Europe"
00:05:08
Vincent Parizot & Christelle Rebière & La rédaction numérique de RTL

Les enquêteurs allemands annonçaient qu’il y avait de fortes chances pour qu’Anis Amri se trouve encore à Berlin, où il avait été aperçu dans une mosquée salafiste quelques heures après l’attentat du 19 décembre, c’est finalement à Milan que l’auteur de l’attaque au camion bélier a refait surface. L’auteur de l’attaque terroriste contre un marché de Noël berlinois a été abattu lors d'un banal contrôle de police dans la nuit du 22 au 23 décembre dans la banlieue de Milan.

"Je veux saluer l’action de la police italienne qui aujourd’hui nous apporte un vrai soulagement", a confié Éric Ciotti à l’annonce de cette nouvelle. Néanmoins, le fait que le terroriste ait pu parcourir des centaines de kilomètres après avoir tué 12 personnes dans la capitale allemande pose de nombreuses questions pour le député et président du Conseil départemental des Alpes-Maritimes.

Restreindre la liberté de circulation aux ressortissants de l'Union européenne

"Cela montre deux choses : qu’il était demandeur d’asile et que nous n’avons pas un suivi suffisamment efficace de ceux qui sont aujourd’hui en situation légale dans l’Union européenne, et qu’il faudra être beaucoup moins naïf", commence Éric Ciotti, "et pour les frontières intérieures, moi je propose qu’il y ait une liberté de circulation pour les ressortissants de l’Union européenne et qu’il n’y ai pas de liberté de circulation pour ceux qui sont étrangers à l’Union européenne et qui sont en attente d’un titre de séjour".

Le député Les Républicains prend pour exemple la participation des militaires de l’opération Sentinelle au contrôle de la frontière franco-italienne dans sa circonscription. Selon l’ancien porte-parole de Nicolas Sarkozy, près de 35.000 migrants ont été interpellés en train de franchir illégalement cette frontière depuis le début de l’année.

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

Bienvenue sur RTL

Ne manquez rien de l'actualité en activant les notifications sur votre navigateur

Cliquez sur “Autoriser” pour poursuivre votre navigation en recevant des notifications. Vous recevrez ponctuellement sous forme de notifciation des actualités RTL. Pour vous désabonner, modifier vos préférences, rendez-vous à tout moment dans le centre de notification de votre équipement.