1 min de lecture Animaux

EN IMAGES - Ours polaire, requin-marteau... de nouvelles espèces protégées

EN IMAGES - De nouvelles espèces ont été ajoutées à la liste de la Convention de Bonn. Parmi elles, l'ours polaire et certains oiseaux migrateurs sont particulièrement en danger.

Un ours polaire (image d'illustration) Crédits : Paul J. Richards / AFP | Date : 11/11/2014
7 >
Un ours polaire (image d'illustration) Crédits : Paul J. Richards / AFP | Date : 11/11/2014
Le requin-marteau Crédits : Dothow / Getty Images | Date : 11/11/2014
La raie manta du Prince Alfred Crédits : Shiyam ElkCloner / Wikimedia | Date : 11/11/2014
La Paruline du Canada Crédits : PaulReevesPhotography / Getty Images | Date : 11/11/2014
Le Bécasseau semipalmé Crédits : RandDy / Getty Images | Date : 11/11/2014
La gazelle à front rouge Crédits : Paul Mannix / Wikimedia | Date : 11/11/2014
Le kob à oreilles blanches Crédits : Idobi / Wikimedia | Date : 11/11/2014
1/1
FannyBonjean
Fanny Bonjean
et AFP

Les ours polaires, ainsi que certaines variétés de gazelles, requins, oiseaux ont été ajoutés à la liste des espèces migratrices à protéger, par les 120 pays signataires de la Convention de Bonn (CMS) réunis du 4 au 9 novembre à Quito, la capitale de l'Équateur. 

Après six jours d'intenses négociations, 31 nouvelles espèces ont été inscrites sur cette liste à laquelle n'a pas pu être intégré le lion africain, faute d'informations disponibles de la part des pays de la région. L'organisation met en avant les menaces concernant les oiseaux.

Les menaces qui pèsent sur les oiseaux migrateurs nous concernent tous

Bradnee Chambers, secrétaire de la CMS
Partager la citation

"Les oiseaux migratoires sont devenus la question phare des problèmes urgents de notre époque", a déclaré Bradnee Chambers, secrétaire de la CMS.

À lire aussi
Un cistudon, né au parc zoologique de Mulhouse, le 2 août 2017 animaux
Alsace : la tortue cistude à la reconquête de son milieu naturel

"Depuis la pollution avec du plastique dans les océans jusqu'aux effets du changement climatique, en passant par le braconnage et la surexploitation, les menaces qui pèsent sur les oiseaux migrateurs nous concernent tous", a-t-elle ajouté. 

Les États se doivent de les protéger

La Convention de Bonn sur la conservation des espèces migratrices appartenant à la faune sauvage, entrée en vigueur en 1983, énonce que les États doivent être les protecteurs des espèces migratrices qui vivent à l'intérieur ou qui traversent leurs juridictions nationales.

Les espèces migratrices sont notamment menacées par le rétrécissement de leur habitat, la chasse, ou encore la dégradation de leurs aires d'alimentation. 

Avant Quito, une centaine d'espèces migratrices étaient déjà inscrites à l'annexe I de la CMS, soit considérées en danger d'extinction. À Quito, les 31 nouvelles espèces se répartissent entre l'annexe I et l'annexe II (état de conservation défavorable). 

La prochaine conférence de la CMS se déroulera en 2017 aux Philippines. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Animaux Environnement Menaces
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7775281984
EN IMAGES - Ours polaire, requin-marteau... de nouvelles espèces protégées
EN IMAGES - Ours polaire, requin-marteau... de nouvelles espèces protégées
EN IMAGES - De nouvelles espèces ont été ajoutées à la liste de la Convention de Bonn. Parmi elles, l'ours polaire et certains oiseaux migrateurs sont particulièrement en danger.
https://www.rtl.fr/actu/debats-societe/en-images-ours-polaire-requin-marteau-ces-nouvelles-especes-protegees-7775281984
2014-11-11 13:11:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/-hLS-f-Z5RtlH2bJSiEMQg/330v220-2/online/image/2014/1111/7775282008_un-ours-polaire-image-d-illustration.jpg