1 min de lecture Santé

"Elle me mettait des coups pour que je puisse savoir où j’avais mal", raconte Delphine Pâquereau

INVITÉE RTL - Dans un ouvrage, une femme de 33 ans raconte le calvaire qu’elle a connu enfant, lorsque sa mère persuadait des médecins qu’elle souffrait de maladies inexistantes.

Isabelle Choquet L'Homme du jour Isabelle Choquet
>
"Elle me mettait des coups pour que je puisse savoir où j'avais mal", raconte Delphine Pâquereau Crédit Image : Elodie Grégoire | Crédit Média : Marc-Olivier Fogiel | Durée : | Date : La page de l'émission
Marc-Olivier Fogiel
Marc-Olivier Fogiel
et La rédaction numérique de RTL

Delphine a passé son enfance ballottée de médecin en médecin pour rien. Sa mère lui inventait des maladies, c'est ce qu'on appelle le syndrome de Münchhausen par procuration. Elle raconte aujourd'hui son histoire dans un livre, Câlins assassins (Max Milo éditions). Enfant, Delphine Pâquereau passe sa vie entre les cabinets médicaux. "On va de consultations en consultations", raconte celle qui a subit 12 opérations chirurgicales injustifiées, dont une ablation du rein, pour des problèmes urinaires que sa mère avait inventés.

Elle publie aujourd’hui Câlins assassins sous le nom de Delphine Pâquereau pour "faire connaître son histoire, pour que des médecins qui se retrouvent face à des situations préoccupantes puissent penser à ça". Elle a désormais coupé les ponts avec sa mère : "ma vrai libération, c’est de l’avoir sortie de ma vie, de ne plus être sous son emprise". Pour parvenir à tromper les médecins, la mère de Delphine donne des consignes très claires à sa fille et n’hésite pas à la maltraiter. "Avant les consultations, elle me donnait des coups pour que je puisse savoir ou j’avais mal", se souvient-elle.

Pour la victime de cette maltraitance voilée, sa mère s’épanouissait dans son personnage : "elle se sentait bien en se faisant remarquer, en mettant en avant sa fille malade. Elle appréciait beaucoup que le monde soit compatissant". Delphine s’est fait aidée pendant trois ans par une psychothérapeute pour se remettre de ce traumatisme. "Je ne lui en veux plus", confie-t-elle aujourd’hui à propos de sa mère, "je pense qu’elle est malade et qu’elle ne se rend pas compte de ce qu’elle a fait".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Santé Maltraitance Enfants
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7783907232
"Elle me mettait des coups pour que je puisse savoir où j’avais mal", raconte Delphine Pâquereau
"Elle me mettait des coups pour que je puisse savoir où j’avais mal", raconte Delphine Pâquereau
INVITÉE RTL - Dans un ouvrage, une femme de 33 ans raconte le calvaire qu’elle a connu enfant, lorsque sa mère persuadait des médecins qu’elle souffrait de maladies inexistantes.
https://www.rtl.fr/actu/debats-societe/elle-me-mettait-des-coups-pour-que-je-puisse-savoir-ou-j-avais-mal-raconte-delphine-paquereau-7783907232
2016-06-29 21:55:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/reLGCaJvXo6J7Bai5gP9BQ/330v220-2/online/image/2014/0422/7771346990_marc-olivier-faugiel.jpg