2 min de lecture Agriculture

Éleveurs en colère : les barrages reprennent au Mont-Saint-Michel

Les deux voies d'accès au Mont Saint-Michel sont à nouveau bloquées mardi matin pour la deuxième journée consécutive par des éleveurs protestant contre la baisse des prix d'achat de leur production.

Un barrage près du Mont-Saint-Michel
Un barrage près du Mont-Saint-Michel Crédit : CHARLY TRIBALLEAU / AFP
studio-rtl
La rédaction numérique de RTL
et AFP

Le mouvement de protestation des éleveurs se poursuit, ce mardi 21 juillet, pour la deuxième journée consécutive. Alors qu'ils avaient levé les blocages au Mont-Saint-Michel pour la nuit, les agriculteurs se sont à nouveau mobilisés ce matin en solidarité avec les éleveurs du Calvados, qui bloquent toujours le périphérique de Caen.

La rocade de Caen est complètement bloquée, a-t-on indiqué au Centre régional d'informations routières. Les manifestants, qui protestent contre la faiblesse des prix de leurs productions, ont aussi élevé des barrages sur plusieurs routes ou autoroutes, notamment sur la N12 (barrage filtrant à hauteur de Pacé, dans l'Orne) ou sur l'Autoroute A84 entre Caen et Rennes, selon le Crir.

La RN 13 entre Cherbourg et Saint-Lô était elle aussi fermée à hauteur de Saint-Hilaire-Petitville (Manche). À Évreux, des éleveurs de l'Eure avec des tracteurs les principaux axes d'accès à la ville, empêchant les véhicules d'entrer dans le chef-lieu du département, a-t-on appris auprès des agriculteurs et de la préfecture. Évreux est ainsi la deuxième grande ville de Normandie à être bloquée par les manifestants qui réclament la venue du ministre de l'Agriculture. Stéphane Le Foll leur propose de les recevoir jeudi 23 juillet à Paris.

À lire aussi
Le "train des primeurs" transporte, six jours sur sept, des fruits et légumes de Perpignan à Rungis fruits et légumes
Le train de primeurs Perpignan-Rungis maintenu au-delà de fin juin

Un "plan d'urgence"

Face à cette mobilisation, François Hollande a annoncé qu'un "plan d'urgence" serait présenté mercredi en Conseil des ministres. "La situation des éleveurs et des producteurs de lait est extrêmement difficile. C'est la raison pour laquelle j'ai appelé les distributeurs à prendre leurs responsabilités. Ils doivent tenir des engagements, il y a une vérification qui sera faite dès ce soir puisqu'un médiateur a été désigné, il remettra son rapport cet après-midi au ministre", a déclaré ce mardi matin le président.

Preuve que le gouvernement passe la seconde, le médiateur ne devait rendre son rapport, demandé par Stéphane Le Foll que mercredi.  "Je demande à tous les agriculteurs de comprendre que nous sommes tous mobilisés, nous sommes conscients de leurs difficultés, elles sont très grandes et elles appellent des mesures structurelles --elles seront prises-- et des mesures conjoncturelles, c'est-à-dire l'urgence, elles seront également décidées demain" mercredi, a insisté le François Hollande.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Agriculture Manifestations Normandie
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7779161853
Éleveurs en colère : les barrages reprennent au Mont-Saint-Michel
Éleveurs en colère : les barrages reprennent au Mont-Saint-Michel
Les deux voies d'accès au Mont Saint-Michel sont à nouveau bloquées mardi matin pour la deuxième journée consécutive par des éleveurs protestant contre la baisse des prix d'achat de leur production.
https://www.rtl.fr/actu/debats-societe/eleveurs-en-colere-les-barrages-reprennent-au-mont-saint-michel-7779161853
2015-07-21 07:34:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/izfbRubROdSUEUR2-pN1iw/330v220-2/online/image/2015/0721/7779161897_un-barrage-pres-du-mont-saint-michel.jpg