1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Éleveurs en colère : la plupart des barrages levés
2 min de lecture

Éleveurs en colère : la plupart des barrages levés

Mais les éleveurs ne décolèrent pas promettant de maintenir la pression tout l'été, notamment en visant des sites industriels.

Une manifestation d'éleveurs à Caen, mardi 21 juillet
Une manifestation d'éleveurs à Caen, mardi 21 juillet
Crédit : CHARLY TRIBALLEAU / AFP
AFP

Les barrages routiers des éleveurs en colère se dissolvent petit à petit. Ils laissent progressivement place à des actions ciblant des industriels ou des distributeurs, comme par exemple des laiteries en Loire-Atlantique ou encore un hypermarché Leclerc dans le Nord. Plus de 400 agriculteurs avec environ 70 tracteurs du Tarn-et-Garonne ont organisé plusieurs actions coup-de-poing jeudi soir devant des grandes surfaces et des laiteries.

Des sites industriels visés par les éleveurs

En Ariège, une centaine d'agriculteurs ont implanté des barrages filtrants à partir de 23h30 à Saint-Girons et à Prat Bonrepaux. Les producteurs de lait du Nord-Pas-de-Calais ont entamé jeudi soir le blocage de trois sites de transformation du lait. Une quarantaine et une centaine d'agriculteurs bloquaient respectivement l'usine de produits laitiers Novandie à Vieil-Moutier (Pas-de-Calais) et la coopérative de la Prospérité fermière de Saint-Pol-sur-Ternoise. Ces deux blocages devaient s'arrêter vers une heure du matin, selon la FDSEA (Fédération départementale des syndicats d'exploitants agricoles). 

Dans le Nord, les issues de l'usine Danone de Bailleul étaient bloquées depuis 21h30. De 100 à 200 agriculteurs, selon la préfecture du Nord et la FDSEA, étaient rassemblés devant l'usine, sans incident. À l'appel de la fédération, quelque 200 agriculteurs de Lozère et de jeunes agriculteurs ont installé un barrage filtrant sur l'autoroute A75 dans le sens Nord Sud. Les automobilistes étaient déviés sur l'aire de Lozère, où les éleveurs distribuaient des tracts et du lait de la marque équitable du Massif Central Monlait. Ils devaient être rejoints par des agriculteurs du Cantal dans la soirée. Le barrage devait être maintenu jusqu'à minuit. 

Barrages levés autour de Lyon

Les barrages ont, en revanche, été levés autour de Lyon et sur les grands ponts enjambant la Seine en Seine-Maritime. Certains seront toutefois maintenus toute la nuit, comme au sud de Clermont-Ferrand, ou à Nevers. Manuel Valls a salué en fin de journée la levée de barrages "dans de nombreuses régions", la marque selon lui du "comportement responsable de chacun". La FNSEA et les Jeunes Agriculteurs (JA) ont promis de maintenir la pression "tout l'été" en mettant sous surveillance les abattoirs et supermarchés. Mais les blocages ne devraient pas perdurer, afin de ne pas perturber le grand chassé-croisé des vacanciers ce week-end. 

À lire aussi

Stéphane Le Foll, ministre de l'Agriculture, doit réunir vendredi la filière laitière pour une table ronde à la demande du président de la fédération des producteurs de lait (FNPL), Thierry Roquefeuil, afin de définir une revalorisation des prix du lait. "Tous les acteurs seront autour de la table. L'objectif est de travailler sur les charges qui pèsent sur les exploitations", a dit le représentant des producteurs laitiers. Enfin, le ministre obtenu la convocation d'un conseil des ministres européens de l'Agriculture en septembre sur la crise de l'élevage. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/