3 min de lecture Écologie

Ecosia : le moteur de recherche "écolo" qui lutte contre la déforestation

Ce moteur de recherche éco-responsable reverse ses revenus publicitaires à des programmes de reforestation. Jusqu'ici, 3,7 millions d'arbres ont été plantés grâce à lui.

Ecosia, le moteur de recherche écologique qui lutte contre la déforestation
Ecosia, le moteur de recherche écologique qui lutte contre la déforestation Crédit : Capture d'écran / YouTube
Ana Boyrie

Que serait notre monde sans Internet ? Difficile de l’imaginer lorsque l’on constate l’impact considérable qu’a le Web aujourd’hui sur la vie quotidienne de l’Homme. Un monde numérique en partie régenté par le géant américain Google, qui recense environ 3,5 milliards de recherches par jour. Certains moteurs de recherche décident d’utiliser ces "clics" pour la bonne cause.

C’est le cas d’Ecosia, le seul moteur de recherche qui utilise ses revenus publicitaires pour planter des arbres dans le monde. Cette organisation allemande, créée en 2009 par Christian Koll, s’est également donnée pour mission d’apporter de l’eau dans les zones asséchées et de les repeupler de végétations et d’animaux. Voilà comment l’équipe d’Ecosia a transformé un geste quotidien en geste écologique, écrivant sur son site : "Nous pouvons tous faire quelque chose pour la planète".

Depuis 2009, 3,7 millions d'arbres ont été plantés

Le fonctionnement de ce moteur de recherche est aussi simple que celui de la firme de Mountain View. Selon les explications du site, il suffit de surfer sur le Web via Ecosia. L’entreprise gagne ensuite de l’argent grâce aux publicités liées aux recherches. Au moins 80% des profits sont reversés à des programmes de plantation d’arbres.

>
Ecosia: Le moteur de recherche qui plante des arbres

Lorsqu’un compte est créé (similaire à celui de Google), il est même possible pour l’utilisateur de suivre le nombre d’arbres que ce dernier a contribué à planter, grâce à un compteur situé en haut à droite de l’écran.  

À lire aussi
Une vue aérienne d'une plantation d'huile de palme, en Indonésie écologie
L'huile de palme maintenue parmi les biocarburants, colère des écologistes

Jusqu’ici, Ecosia a généré plus de 2,5 millions d’euros, qu’elle a investis dans différents programmes forestiers dont elle est partenaire, tel que WeForest. Ecosia n’a pas à rougir de ses résultats. En effet, l’organisation a planté plus de 3,7 millions d’arbres (un arbre pour 0,28 euro) dans le monde entier. 

Un nombre qui équivaut à 11 fois la taille de Hyde Park à Londres, ou encore 8,8 fois la taille de Central Park (New York), indique le blog d'Ecosia, qui présente une carte interactive. Ecosia choisit les lieux avec soin, là où les besoins sont les plus pressants. Le projet de reforestation le plus récent s’est installé au Burkina Faso, en Afrique de l’Ouest.

>
Ecosia's planting sites in Lilengo (Burkina Faso)

Un geste simple à l'impact énorme

Les objectifs d’Ecosia sont multiples et sont tous plus honorables les uns que les autres. À travers son site, l’entreprise explique qu’elle agit pour redonner vie à ces terres empoisonnées par la sécheresse. De plus, ces projets de reforestation permettent la création d’emplois. Les hommes comme les femmes de ces régions peuvent travailler et ont ainsi la possibilité d’envoyer leurs enfants à l’école.

Le cycle de l’eau est également relancé dans des zones où le désert est roi. La pluie accélère la pousse de la végétation qui peut donc jouer son rôle de filtre à air et aider à endiguer la propagation des maladies, indique le site. À chaque mission est attribué un but ultime. Celui d’Ecosia est de contribuer à la construction de la "grande muraille verte" en Afrique. 

Ce projet développé par l’Union africaine devrait améliorer la santé économique du continent ainsi que la vie de ses habitants, sans pour autant détruire l’environnement. Que demander de plus ? Toujours est-il que depuis sa création, Ecosia a levé assez de fonds pour transformer une partie du désert du Sahel en forêt. D’ici 2020, l’organisation espère avoir planté 1 milliard d’arbres.

Les moteurs de recherche éco-responsables, un phénomène qui prend de l'ampleur

"Une entreprise à vocation sociale née d’un voyage autour du monde". Voilà comment l’entreprise elle-même se définit. Christian Koll, son fondateur, est en effet parti pendant un an pour voir le monde. Un périple qui lui aura ouvert les yeux sur les problèmes liés à la déforestation. C’est ainsi qu’Ecosia est né. Elle est d'ailleurs la première entreprise allemande à avoir été certifiée B Corp, un label qui regroupe les entreprises qui ont un but environnemental, grâce à son modèle d’entreprise social.  

Bien qu’Ecosia soit le seul moteur de recherche éco-responsable à lutter contre la déforestation, ce modèle est de plus en plus courant. Lilo, qui reverse ses bénéfices à des projets sociaux et environnementaux, en est un autre exemple.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Écologie Internet Environnement
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants