1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Écologie : la tarification incitative, l'avenir d'un meilleur tri sélectif ?
1 min de lecture

Écologie : la tarification incitative, l'avenir d'un meilleur tri sélectif ?

De nombreuses communes françaises ont choisi de mettre en place une tarification visant à récompenser ceux qui font l'effort de minimiser leurs déchets. Et les résultats sont positifs.

Des poubelles de tri sélectif (illustration)
Des poubelles de tri sélectif (illustration)
Crédit : Pixabay / Creative Commons
Écologie : la tarification incitative, l'avenir d'un meilleur tri sélectif ?
02:14
Écologie : la tarification incitative, l'avenir d'un meilleur tri sélectif ?
02:15
Virginie Garin - édité par Ryad Ouslimani

Des communes où les habitants trient tellement bien, que leurs poubelles sont toutes petites ! La collectivité championne de France c'est Dannemarie, en Alsace. Les habitants jettent 4 fois moins d'ordures que la moyenne des Français, selon une enquête de l'association Zéro Waste. Vient ensuite Les Herbiers, en Vendée.

Mais il y a aussi des grandes villes : Besançon, Angers, Rennes ou encore Grenoble ont de bons résultats. Leur secret, c'est la tarification incitative. Toutes ces communes ont mis en place un calcul de la taxe sur les ordures ménagères qui récompense les efforts. Faire du compost, moins gaspiller les repas, acheter en vrac... Plus vos poubelles sont petites, plus vous gagnez de l'argent.

On calcule soit au nombre de sacs déposés devant chez vous, soit au poids. Votre bac a une puce qui vous identifie et le camion de ramassage pèse vos poubelles. Ça peut faire gagner une centaine d'euros par an pour une famille. Quand on habite dans un immeuble, ce n'est pas si simple. Mais Il y en a qui y arrivent. 

À Besançon, on pèse les poubelles de chaque immeuble. Donc vous payez moins, si dans votre immeuble on trie bien. Vous dépendez de vos voisins, du coup les bons trieurs vont mettre la pressions sur les mauvais. En tout cas, la tarification incitative ça marche. Là où elle est mise en place, ça représente 5 millions de Français quand même déjà, le volume des poubelles baisse de 40%. C'est donc possible. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/