1 min de lecture Ebola

Ebola : "Il faut arrêter l'hystérie", assure un spécialiste

REPLAY - Pour le professeur Gilles Pialoux, le cas de l'infirmière contaminée en Espagne relève d'une faille dans le système de protection, qui n'est pas présente en France.

>
Ebola : "Il faut arrêter l'hystérie", assure un spécialiste Crédit Image : AFP / ISSOUF SANOGO | Crédit Média : Yves Calvi | Durée : | Date :
Calvi-245x300
Yves Calvi et Marion Dautry

L'épidémie d'Ebola ne pourra pas être circonscrite à la seule zone touchée actuellement, en Afrique de l'Ouest. "Des modélisations montrent qu'il pourrait y avoir une vingtaine de pays touchés dans la région, avec lesquels la France a beaucoup d'échanges", explique le professeur Gilles Pialoux, chef du service des Maladies Infectieuses et Tropicales de l'hôpital Tenon à Paris.

Pour autant, "il faut arrêter l'hystérie", juge-t-il après que des parents ont refusé d'emmener leurs enfants à l'école pour un soupçon de cas d'Ebola. Le cas de la contamination d'une infirmière espagnole qui soignait un malade "doit être décortiqué", assure-t-il. "Quand l'Espagne déclenche un plan d'urgence, c'est pour comprendre où il y eu une faille. En France, les infirmières ne rentrent pas dans les chambres des malades", détaille-t-il, insistant sur la préparation de la France et le système de défense sanitaire.

"La tension autour de l'épidémie se joue à Madrid, reconnaît-il tout de même. Pour soigner les gens, il faut des soignants, et notamment des volontaires comme ceux qui travaillent pour MSF". La situation de peur autour du cas espagnol "ne va pas aider", déplore-t-il.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Ebola Épidémie Société
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants