1 min de lecture Société

Dossier Agnès Saal : "La fine fleur de la culture française est hors-sol", regrette Pascal Praud

ÉDITO - 183 personnalités ont signé cet été une pétition pour tenter de sauver la tête de l'ex-patronne de l'INA, poussée à la démission après avoir été épinglée pour avoir dépensé plus de 40.000 euros de taxis.

Pascal Praud Le Praud de l'info Pascal Praud
>
Dossier Agnès Saal : "La fine fleur de la culture française est hors-sol", regrette Pascal Praud Crédit Image : RTL | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Les auditeurs ont la parole - Praud
Pascal Praud Journaliste RTL

"La madone des taxis a donc reçu le soutien de 183 personnalités qui ont volé à son secours et dénonce le lynchage médiatique. Ben voyons !", lance Pascal Praud. "40.000 euros payés par le contribuable. Mais qui sont-ils ces pétitionnaires choqués qu'on réclama des comptes à madame Saal ? Toute la fine fleur de la culture française biberonnée au lait des subventions : Jean-Jacques Aillagon, ancien ministre ; Jean-Paul Cluze, ex-directeur de l'Opéra de Paris ; Jean-Noël Jeanneney, passé par la Bibliothèque nationale. J'en passe et des moins bons", poursuit le journaliste.

"Réflexe de classe, protection des élites : ces gens sont hors-sol, ils vivent entre eux avec l'argent public et n'imaginent pas que l'un des leurs soit mis en cause", se désole Pascal Praud.

"La procédure avance. Un conseil de discipline rendra ses conclusions. Fleur Pellerin, ministre de la Culture, proposera alors une décision  qu'approuvera ou non Manuel Valls. Évidemment François Hollande est dans la boucle".

"La décision sera symbolique, politique et on l'espère exemplaire", espère le journaliste.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Société Service public INA
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants