1 min de lecture Société

Domenach : "Même en France, on s'égare volontiers loin de toute rationalité"

BILLET - L'obscurantisme devrait régresser avec la multiplication des moyens d'information. Or, selon le journaliste Nicolas Domenach, il progresse même. Ce dont on peut rire, mais aussi pleurer !

debat On n'est pas forcément d'accord Yves Calvi & Les Signatures RTL
>
Domenach : "Même en France, on s'égare volontiers loin de toute rationalité" Crédit Image : Maxime Villalonga | Crédit Média : RTLnet | Date :
La page de l'émission
Nicolas Domenach
Nicolas Domenach et Loïc Farge

On a beaucoup ri avec l'arrestation de ce pasteur qui a réussi à vendre des milliers de billets pour le paradis au prix de 500 dollars. Tout cela dans un pays, le Zimbabwe, où le revenu moyen par jour n'excède pas deux dollars.

Mais il faut dire que ce pêcheur-prêcheur prétendait s'entretenir directement avec Dieu. Et sur Facebook, il se vantait de marcher sur l'eau comme Jésus, bien qu'il s'agisse de l'eau de sa piscine.

Et comme en Occident on prend volontiers les Africains pour de grands enfants, on s'est beaucoup moqué. En oubliant que l'Église catholique s'est, pendant des siècles, enrichie grâce au commerce des indulgences qui permettaient censément d'accéder directement au paradis quels que soient les pêchés commis.

Il a fallu attendre Vatican II, janvier 1967, pour que le pape Paul VI mette fin à cette corruption, et qu'on cesse ces prêches enjôleurs de prêtres qui assuraient "aussitôt que l'argent tinte dans la caisse, l'âme s'envole au paradis". On pourrait donc croire que chez nous la rationalité progresse. Mais c'est peut-être une illusion.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Société Polémique Politique
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants