1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Des paysages désertiques en Chine en raison du manque d'eau
2 min de lecture

Des paysages désertiques en Chine en raison du manque d'eau

REPLAY - L'un des effets du changement climatique est le manque d'eau. La Chine est en train de devenir un désert. Il y a même aux portes de Pékin des dunes de sable.

Des dunes de sable aux abords de Pékin en Chine, à Longbaoshan
Des dunes de sable aux abords de Pékin en Chine, à Longbaoshan
Crédit : Virginie Garin
Environnement : la Chine en manque d'eau
03:13
Virginie Garin

À 60 kilomètres à l'ouest de Pékin, près du village de Longbaoshan, vous vous croyez dans le Sahara. Wan y habite depuis tout petit, avant il y avait des champs, des cultures. Il a vu pousser des dunes. Ce jour-là, il y a du vent et il nous a fait visiter son désert. Il explique qu'il y a 30 ans, la dune faisait à peine 3 mètres de haut, aujourd'hui elle est 5 fois plus haute. Le vent balaye le sol et le sable s'accumule par endroit.

La Chine, depuis Mao, fait de l'agriculture industrielle, développe des villes énormes, elle a épuisé ses nappes phréatiques et puis, il y a le réchauffement climatique. Les pluies sont de plus en plus rares dans le nord du pays. Résultat, un tiers de la Chine est désertique. Recouverte de terre craquelée, de montagnes sans végétation ou de sable... Le désert avance de 2.500 km2 par an. Et ces dunes près de la capitale, étaient un vrai problème car il y avait des vents de sable insupportables jusque dans Pékin.

La production agricole en baisse en raison du manque d'eau

C'est assez incroyable, mais les autorités sont arrivées à stopper le désert en plantant des arbres pour stabiliser le sol. 50 millions d'arbres, bien alignés sur des dizaines de kilomètres. Et ça a marché, depuis quelques années, il n'y a plus de vents de sable qui empoisonnent Pékin. Alors quand les chinois décident quelque chose, il utilisent les grands moyens. Wang Xioping dirige le bureau municipal de la forêt a Pékin. Figurez-vous en Chine, une loi oblige désormais chaque habitant à planter des arbres ; 3 à 5 arbres chacun, comme ils sont nombreux, ça fait beaucoup d'arbres.

Au nord du pays, il y a l'immense désert de Gobi. Il avance et menace les cultures agricoles. Donc les autorités ont décidé de planter une grande muraille verte. 100 milliards d'arbres, ça représente un quart de l'Amazonie. Abdulai Sabiou est touareg, il vient du Niger et vit en chine. Il est guide dans ce désert de Gobi. "L'État est en train de planter dans le désert de Gobi un arbre que je connais chez moi au Niger, explique-t-il. Il est le seul capable de freiner la désertification". 

À lire aussi

Cela ne suffira pas pour résoudre le problème de l'eau. Les Chinois ont d'autres projets pharaoniques. Il y a de l'eau dans le Sud, donc ils sont en train de construire un canal de 1.200 kms pour détourner l'eau du Yangtze et l'acheminer vers le Nord, avec tous les problèmes écologiques que ça crée et les 300.000 habitants qu'il a fallu exproprier. Mais c'est vital pour la Chine, qui voit chaque année sa production agricole baisser à cause du manque d'eau. Pour nourrir sa population, elle est même obligée d'aller acheter et cultiver des terres en Afrique.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/